REFUSONS L’INTOX ! - Billet - Ecoaustral.com

Le billet

Syrie

REFUSONS L’INTOX !

20 déc 2016 | PAR Alain Foulon

Depuis le début de la guerre civile en 2011, la plupart des médias occidentaux se référent à une source unique pour exposer les « exactions » du régime de Bachar el-Assad et la situation sur le terrain. Il s’agit de l’« Observatoire syrien des droits de l’homme » basé en Angleterre et constitué d’une seule personne, Rami Abdel Rahman, de son vrai nom Ossoma Suleiman, sunnite laïc et membre de l'opposition. Ce dernier n’a pas mis les pieds en Syrie depuis 2000, souligne « Le Figaro » et d’autres médias qui se sont penchés sur la réalité de cette officine qualifiée d’artisanale et « sans réelle fiabilité » par le chercheur Frédéric Pichon. Mais bon nombre de journalistes occidentaux la considèrent comme la « source d’information la moins partiale ». Quand l’un de ces journalistes, plus idéologue que journaliste, se trouve confronté à un confrère qui pratique plus sérieusement son travail, il en devient ridicule comme l’atteste une conférence où intervient une journaliste digne de ce nom, la Canadienne Eva Bartlett. À voir sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=0DZSPy5KkWg. C’est édifiant ! En réalité, la position des Etats-Unis, de la France et d’autres pays d’Europe, qui consiste à défendre une troisième voie, celle des « rebelles modérés » s’imposant à la fois face à Bachar el-Assad et à Daech, ne tient pas la route. Le plus grave, c’est que ces « rebelles modérés » ont été formés et fournis en armes par ces mêmes États totalement aveuglés, sans parler des monarchies aux pétrodollars. Des armes qui se retrouvent tôt ou tard dans le camp islamiste, celui des génocidaires. Si Bachar el-Assad est loin d’être un ange, il dirige néanmoins un État laïc qui respecte la liberté religieuse et a donné une place importante aux femmes. Il faut voir le documentaire « Syriennes » de Julien Rochedy pour le comprendre : https://www.youtube.com/watch?v=EhL8D0wYevo. En conclusion, comment ne pourrions-nous pas applaudir à deux mains à la victoire du régime syrien à Alep ?

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Syrie

REFUSONS L’INTOX !

Depuis le début de la guerre civile en 2011, la plupart des médias occidentaux se référent à une source unique pour exposer les « exactions » du régime de Bachar el-Assad et la situation sur le terrain. Il s’agit de l’« Observatoire syrien des droits de l’homme » basé en Angleterre et constitué d’une seule personne, Rami Abdel Rahman, de son vrai nom Ossoma Suleiman, sunnit...