Happy Few

Réunion

Retour dans La Réunion du XIXe siècle

30 mai 2015 | PAR La rédaction | N°296
S'il semble que l’auteur ait pu quelque peu broder et enjoliver ses souvenirs, ce qui nous est conté ici, avec un indéniable talent littéraire, suffit à nous plonger dans la vie quotidienne et pittoresque de La Réunion, il y a plus de cent cinquante ans. - DR

Après un long périple en bateau, à une époque où le canal de Suez n’existe qu’à l’état de projet, Jean-Baptiste Gélineau débarque à La Réunion. Il a tout juste vingt-deux ans. Fraîchement diplômé de l’École navale de médecine de Rochefort, il découvre avec passion et enthousiasme une île pleine de mystères. Qu’il s’agisse des requins, qui posaient déjà problème, des albatros avec lesquels les marins passaient le temps du voyage, ce dont s’est également souvenu un autre visiteur de La Réunion, Charles Baudelaire, de la flore luxuriante, du volcan effrayant, des différentes ethnies et religions, venues d’Afrique, d’Asie et d’Europe, qui composent la société, tout fascine le jeune Gélineau qui entreprend de décrire avec soin ce qu’il voit et vit. Et s’il semble que l’auteur ait pu quelque peu broder et enjoliver ses souvenirs, ce qui nous est conté ici, avec un indéniable talent littéraire, suffit à nous plonger dans la vie quotidienne et pittoresque de La Réunion, il y a plus de cent cinquante ans : les amours contrariées d’un marin et d’une jolie Malbaraise qui se finiront à l’hospice des fous de Saint-Paul, une pêche aux camarons, un récit surréaliste de chasse aux chats dans les rues de Saint-Denis au petit matin, les vaisseaux fantômes qui sillonnent l’océan… L'ouvrage, qui n’avait jamais été réédité depuis sa première édition en 1905, est une émouvante plongée dans la grande et petite histoire de ce petit bout de terre de France perdu dans l'océan Indien.

« Souvenirs de l’île de La Réunion – Récit d’un voyage à La Réunion au dix-neuvième siècle », par Jean-Baptiste Gélineau – Éditeur : Le Corridor bleu (novembre 2014), 200 pages, 15 euros.


 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Retour dans La Réunion du XIXe siècle

Après un long périple en bateau, à une époque où le canal de Suez n’existe qu’à l’état de projet, Jean-Baptiste Gélineau débarque à La Réunion. Il a tout juste vingt-deux ans. Fraîchement diplômé de l’École navale de médecine de Rochefort, il découvre avec passion et enthousiasme une île pleine de mystères. Qu’il s’agisse des requins, qui posaient déjà problème, d...