Hot

Afrique australe/Océan Indien

Risques de ralentissement sur le câble LION/LION 2

10 Jan 2022 | PAR La rédaction
Au cours de cette manœuvre, le service des opérateurs locaux et internationaux membres du consortium LION/LION 2 connaîtra des perturbations. - DR

D’importants travaux sont prévus sur la partie du câble sous-marin Lower Indian Ocean Network (LION/LION 2) située dans le lagon de Nyali au Kenya, à partir du lundi 10 et ce jusqu’au jeudi 13 janvier. Ces travaux seront effectués par le consortium international LION/LION 2, qui regroupe des opérateurs dans plusieurs pays, dont Maurice.

Il est devenu urgent et impératif pour le consortium d’effectuer ces travaux afin de prévenir des risques de pannes majeures.
Il est devenu urgent et impératif pour le consortium d’effectuer ces travaux afin de prévenir des risques de pannes majeures. 
 

En effet, le tronçon du câble LION/LION 2, qui se trouve dans les eaux kenyanes, s’est déplacé et pourrait subir de graves dommages, faute d’intervention.

Lors de l’opération qui débute ce lundi, les actions correctives seront appliquées afin de sécuriser le câble.
Lors de l’opération qui débute ce lundi, les actions correctives seront appliquées afin de sécuriser le câble.
 


Au cours de cette manœuvre, le service des opérateurs locaux et internationaux membres du consortium LION/LION 2 connaîtra des perturbations. Il y a effectivement des risques de ralentissement dans la connexion Internet.
Du côté de Mauritius Telecom, qui utilise également ce câble, des mesures ont été prises pour atténuer l’impact sur le service. La compagnie a mis en place les dispositions nécessaires pour rediriger le trafic internet vers d'autres câbles sous-marins.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Afrique australe/Océan Indien

Risques de ralentissement sur le câble LION/LION 2

D’importants travaux sont prévus sur la partie du câble sous-marin Lower Indian Ocean Network (LION/LION 2) située dans le lagon de Nyali au Kenya, à partir du lundi 10 et ce jusqu’au jeudi 13 janvier. Ces travaux seront effectués par le consortium international LION/LION 2, qui regroupe des opérateurs dans plusieurs pays, dont Maurice. Il est devenu urgent et impératif pour le consort...