Happy Few

Outre-mer

À Saint-Gilles-les-Bains, le Novotel fait place au Relais de l’Hermitage

Patrick-Olivier Picourt, président du groupe Stratom : « Il y avait une place pour un groupe hôtelier spécifique à l’outremer avec une structure centralisée à Paris. » (Photo Stéphant)
La chaîne hôtelière Arhum, qui s’est constituée dans les départements français d’outremer, a présenté la nouvelle identité du Relais de l’Hermitage, à La Réunion. Acheté au groupe Accor en 2008, il va bénéficier de 12 millions d’euros de rénovations.

« L’outremer, c’est le rayonnement de la France », déclarait Patrick-Olivier Picourt en présentant, le 30 septembre, la nouvelle enseigne « Relais de l’Hermitage », nouvelle appellation du Novotel Coralia de Saint-Gilles-les-Bains. C’est un des six établissements qui constituent désormais la chaîne hôtelière Arhum (Auberges et relais hôteliers ultramarins), représentée à La Réunion, aux Antilles et en Guyane. Le président et principal actionnaire du groupe Stratom, qui réalise aujourd’hui dans l’hôtellerie un peu plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires, a créé ce réseau de 4 étoiles avec les établissements rachetés au groupe français Accor, en 2008. « La normalisation des hôtels au sein d’une grande chaîne internationale n’est pas adaptée aux particularités de l’outremer,  analyse Patrick-Olivier Picourt. Je crois que nous pouvons, aujourd’hui, ouvrir les départements d’outremer sur leur zone régionale, et développer des partenariats avec des acteurs locaux du tourisme et avec des pays voisins. » Après avoir lui-même dirigé, pendant 17 ans, le développement du groupe Accor, qu’il a quitté en 1995, ce spécialiste du secteur a créé son groupe hôtelier, Stratom, en 2000. En apprenant qu’Accor se retirait de l’outremer, il s’est porté acquéreur de ces six hôtels en conservant à Accor 20 % du capital et 20 % au groupe BPCE (Banque populaire – Caisse d’Epargne). « J’ai observé qu’il y avait là un problème d’organisation et de stratégie, et qu’il y avait une place pour un groupe hôtelier spécifique à l’outremer avec une structure centralisée à Paris, ajoute Patrick-Olivier Picourt. »

Il y a une communauté d’activité économique entre les départements d’outremer

Arhum entame désormais une phase de transformation vers de nouveaux standards propres à la chaîne. Le Relais de l’Hermitage, qui compte 173 chambres et réalise un chiffre d’affaires de plus de 7 millions d’euros, doit bénéficier d’un investissement de 12 millions d’euros pour une complète rénovation. « Pour ces travaux prévus en trois étapes, nous avons confié à la société Starinvest la coordination, le suivi et le montage financier, annonce Patrick-Olivier Picourt. Les chambres seront entièrement rénovées d’ici 2016, et les services généraux à l’horizon 2017. » La modernisation et les nouvelles technologies sont au cœur du projet, avec des équipements connectés et des moyens d’information numériques dans les chambres. « Nous sommes dans une phase d’optimisation des montages financiers, commente Stéphane Schlögel, directeur général de Starinvest Réunion, qui font appel à des fonds propres, à des subventions de la Région Réunion et du Feder (Fonds européen de développement régional) et à des dispositifs de défiscalisation. » Arhum souhaite ouvrir ses espaces hôteliers à des partenaires locaux des services, du tourisme et de la culture, et favoriser les échanges entre une clientèle locale et les clients visiteurs. La troisième phase de travaux sera consacrée aux extérieurs et à la végétalisation, avec la création de murs et de toitures végétalisées, une ouverture maximale sur le lagon et une ambiance de jardin naturel. La nouvelle chaîne Arhum, qui représente environ 30 millions d’euros de chiffre d’affaires, base son développement sur une gestion en réseau, plutôt qu’une gestion pyramidale. Elle s’attache aussi à fidéliser la clientèle d’une communauté d’activité économique existant entre les départements d’outremer.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Outre-mer

À Saint-Gilles-les-Bains, le Novotel fait place au Relais de l’Hermitage

« L’outremer, c’est le rayonnement de la France », déclarait Patrick-Olivier Picourt en présentant, le 30 septembre, la nouvelle enseigne « Relais de l’Hermitage », nouvelle appellation du Novotel Coralia de Saint-Gilles-les-Bains. C’est un des six établissements qui constituent désormais la chaîne hôtelière Arhum (Auberges et relais hôteliers ultramarins), représentée à...