ID

Réunion

Sapmer vend trois bateaux en attendant d’être racheté

15 nov 2021 | PAR Bernard Grollier | N°363
Adrien de Chomereau, directeur général de Sapmer, annonçait mioctobre dans « Les Echos » qu’en réduisant sa flotte thonière de 9 à 6 navires, le retour à l’équilibre était possible dès 2022. Photo : Guillaume Foulon

L’armement réunionnais Sapmer a annoncé le 1er octobre qu’il avait trouvé preneur pour deux de ses thoniers senneurs, rachetés par le groupe espagnol Pevasa, pour un montant non communiqué. Les deux bateaux battent pavillon seychellois. Sapmer met également en vente le Manapany, sous pavillon français. Le thonier avait été mis à l’arrêt en 2020, quand la crise sanitaire avait commencé à perturber considérablement les activités de pêche hauturière. 
En réduisant ainsi la voilure, Sapmer espère remonter la pente après avoir enregistré l’année dernière une perte historique de 24,5 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires en chute de près de 32 %, à 112,7 millions d’euros. La pandémie a frappé de plein fouet l’armement qui avait déjà perdu 4,9 millions d’euros en 2019 en raison de la baisse des cours de la légine et du thon, ses principales pêcheries. 
Adrien de Chomereau, son directeur, annonçait mi-octobre dans les colonnes des Echos qu’en réduisant sa flotte thonière de 9 à 6 navires, le retour à l’équilibre était possible dès 2022. 
Ces cessions interviennent alors que Jaccar, holding de Jacques de Chateauvieux et principal actionnaire de Sapmer, a vu son plan de sauvegarde accepté par le tribunal de commerce de Marseille le 11 août dernier. À la suite de ce jugement, Jacques de Chateauvieux a préféré se retirer et démissionner de tous ses mandats dans Jaccar Holdings et ses filiales. Il a cédé son poste de président à Philippe Soulié, en charge de l’exécution du plan qui prévoit dans un délai de quatre années la vente de tous les actifs afin de combler une dette estimée à un milliard d’euros. 
Les deux principaux actifs de Jaccar sont Sapmer et Evergas, compagnie de transport de gaz. Interrogé par notre confrère Le Marin en septembre, Philippe Soulié indiquait que sa priorité était la vente d’Evergas, « la partie la plus rentable ». Concernant Sapmer, « nous allons attendre un bon moment », précisait le mandataire. Toutefois, les tractations en vue de la vente de l’armement ont déjà commencé, selon nos informations. Au moins un groupe métropolitain et deux groupes réunionnais seraient déjà sur les rangs. Sapmer pourrait être vendu dans sa globalité ou « par appartements », en scindant son activité thonière et ses pêcheries à la légine et à la langouste dans les eaux des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). L'administration des TAAF ne serait pas favorable à la reprise de cette activité par un des concurrents de Sapmer dans l’océan Austral : le nouvel acteur pèserait alors d’un poids beaucoup trop lourd. En effet, l’armement de Jacques de Chateauvieux représente à lui seul 60 % de la pêcherie, face à une administration qui préfère avoir des interlocuteurs divisés pour mieux régner. Les TAAF pourraient également favoriser une vente « à la découpe » de l’activité à la légine et à la langouste, plusieurs acheteurs se partageant la flotte - quatre palangriers congélateurs et le caseyeur L’Austral - et les licences de pêche. Quand à l’activité thonière, elle risque fortement de quitter le giron français. 
« La vente de Sapmer sera une opération complexe, commente un connaisseur du secteur, en raison des intérêts croisés entre les deux activités et d’interactions politiques qui vont freiner les discussions. »

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Sapmer vend trois bateaux en attendant d’être racheté

L’armement réunionnais Sapmer a annoncé le 1er octobre qu’il avait trouvé preneur pour deux de ses thoniers senneurs, rachetés par le groupe espagnol Pevasa, pour un montant non communiqué. Les deux bateaux battent pavillon seychellois. Sapmer met également en vente le Manapany, sous pavillon français. Le thonier avait été mis à l’arrêt en 2020, quand la crise sanitai...