Performance

Réunion

SFR : le réseau au service du contenu

Âgé de 42 ans, diplômé de Polytechnique et de l’université américaine de Columbia, Mathieu Cocq supervise les activités de SFR à La Réunion, à Mayotte et dans l’ensemble de l’Outre-Mer. DR
Porté par l’ambitieux groupe Altice, SFR Réunion base sa stratégie sur une offre riche en contenus. Pour y parvenir, l’opérateur doit néanmoins s’appuyer sur un réseau performant. Il devrait aussi adopter le nom de sa maison-mère d’ici juin 2018.

Fin 2014, SFR et sa filiale réunionnaise SRR étaient rachetées par le groupe Altice. S’en est suivie une période de transition assez agitée pour l’opérateur mais qui semble désormais révolue. « Il a fallu passer par une nécessaire période de réorganisation. Mais nous sommes maintenant dans la phase où nos efforts sont récompensés et nous pouvons proposer des offres au moins aussi compétitives que celles de Métropole. » Le directeur marketing de SFR Réunion, Yves Gauvin, est, à l’image de l’entreprise, sûr de lui. « Notre stratégie est tournée vers le contenu. Pour avoir accès aux plus grandes compétitions de football, à des séries originales et à une offre cinéma premium avec la chaîne Altice Studio, il faut être client SFR Réunion. » 

UNE BOX DERNIER CRI

Pour proposer ses contenus, SFR Réunion, qui sera rebaptisée Altice et changera d’identité visuelle d’ici juin 2018, doit s’appuyer sur un réseau solide et performant. Yves Gauvin en est conscient : « Même si le déploiement de la fibre est maîtrisé par le groupe en Métropole, c’est un métier nouveau à La Réunion. « SRR déploie son propre réseau FttH (Fiber to the Home) à l’Etang-Salé, Saint-Louis, La Possession, Sainte-Marie, Le Port, Saint-Paul, Petite-Île et une partie de Saint-Denis, mais souhaite également s’appuyer sur les infrastructures des autres opérateurs. « Aujourd’hui, 70% de nos clients peuvent accéder à l’ensemble de nos services », précise Yves Gauvin, qui préfère ne pas dévoiler ses objectifs sur le déploiement de la fibre, assurant qu’ils sont « ambitieux ». Il rappelle, au passage, qu’en France métropolitaine, le groupe s’est fixé comme échéance de couvrir l’ensemble du territoire en fibre optique d’ici à 2022. En attendant, et toujours en s’inspirant largement de ce que fait Altice en Métropole, SFR Réunion propose déjà, « et seulement trois mois après la Métropole », précise le directeur marketing, une Box dernier cri. Décodeur 4K, connexion WiFi avec le téléviseur, sortie audio numérique optique et télécommande Bluetooth qui fonctionne dans un rayon de 10 mètres, un véritable condensé d’innovations. « La Box, c’est l’interface directe avec le client et nous voulons proposer le meilleur matériel possible… Le meilleur contenu sur le meilleur réseau, voilà notre approche. »

REDBYSFR : UNE RÉPONSE À FREE MOBILE

« Pour le mobile, nous possédons la meilleure couverture réseau avec l’objectif de 356 antennes 4G d’ici la fin de l’année. 92% du territoire est couvert en 4G et la 4G+ est déjà opérationnelle dans les grandes villes », assure Yves Gauvin. Ce réseau, c’est l’atout de SRR face à l’offensive de ses concurrents et notamment le dernier en date : Free mobile. « RedBySFR, c’est le meilleur réseau au meilleur prix, précise sans détour le directeur marketing. Avec une offre à 6,99 euros plus agressive en terme de prix et une offre à 14,99 euros avec un meilleur rapport qualité-prix que nos concurrents, nous sommes très compétitifs. » Concernant les offres SFR, là encore l’accent est mis sur le contenu. SFR Presse, Sport, News, TV, Game, Musik, Cloud, la liste est longue. Le tout « à des prix équivalents à ceux de la Métropole », tient à préciser le directeur marketing. Le forfait illimité Starter+, vendu sans engagement à 27,99 euros est au même tarif et va même plus loin avec 10 Gigas d’Internet contre 1 Giga en Métropole. Sur un marché ultra-concurrentiel, SFR Réunion revendique 500 000 clients mobiles, 80 000 clients internet et une position de leader. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

SFR : le réseau au service du contenu

Fin 2014, SFR et sa filiale réunionnaise SRR étaient rachetées par le groupe Altice. S’en est suivie une période de transition assez agitée pour l’opérateur mais qui semble désormais révolue. « Il a fallu passer par une nécessaire période de réorganisation. Mais nous sommes maintenant dans la phase où nos efforts sont récompensés et nous pouvons proposer des offres au moins auss...