Performance

Réunion

SFR réunion veut affirmer sa position d’opérateur leader

1 juin 2016 | PAR La rédaction | N°309
Patrick Josset, directeur général adjoint de SFR Réunion : « L’arrivée de la fibre sur l’île est une opportunité pour les entreprises. Plus vite elle sera développée, plus vite des entrepreneurs pourront imaginer de nouveaux usages et proposer leurs services. » DR
La société réunionnaise du radiotéléphone (SRR) ou SFR Réunion prévoit de déployer la fibre optique sur les principales agglomérations de La Réunion afin de couvrir 60% des logements réunionnais d’ici la fin de l’année 2017.


Pour SFR, tous les Réunionnais doivent pouvoir avoir la fibre. « À ce titre, nous ne privilégions aucune zone plus qu’une autre. Nous avons d’ailleurs procédé en avril 2015 à une déclaration de nos intentions sur 17 communes. Nous travaillons ensuite en étroite collaboration avec chaque commune pour déterminer les zones prioritaires. Certaines zones sont toutefois très difficiles à raccorder pour des raisons géographiques ou d’éloignement. Ces zones ne sont pas pour autant laissées à l’abandon car elles relèvent alors du réseau d’initiative publique piloté par la Région et financé notamment par des fonds européens », explique Patrick Josset, directeur général adjoint de SFR Réunion. La première prise FttH a été branchée en juin 2015. À ce jour, la zone de l’Etang-Salé est intégralement fibrée et commercialisée depuis mars 2016, des déploiements sont en cours sur les communes de Saint-Louis, de La Possession, de Sainte-Marie, de Saint-Denis et du Port. Quant aux communes du Tampon, de Saint-Pierre, de Petite Île et de Trois-Bassins, elles sont à l’étude. 

DES INVESTISSEMENTS SUR FONDS PROPRES

Pour apporter le très haut débit, aussi bien à travers la fibre que la 4G, SFR Réunion entend s’appuyer désormais sur l’expertise et le poids du groupe Altice auquel elle appartient. « Notre volonté est de couvrir 60% des logements réunionnais d’ici la fin de l’année 2017. La construction rapide de ce réseau est rendue possible car elle se fait sur fonds propres du groupe Altice. La construction de ces réseaux Très haut débit contribue à stimuler l’investissement et à dynamiser la création d’emplois sur l’île. Ce projet mobilise d’ores et déjà nos sous-traitants et de nombreuses entreprises locales. Ce n’est que le début : les principales retombées locales sont à venir », estime Patrick Josset. À l’instar de sa maison mère, qui dispose d’un réseau de fibre optique en métropole avec plus de 7,4 millions de prises éligibles, SFR Réunion entend être un acteur majeur dans cette révolution technologique.  
Concernant la 4G , SRR investit en propre pour déployer son réseau, rappelle Patrick Josset. « Les investissements sont conséquents car il s’agit d’intégrer la 4G mais aussi de faire évoluer les réseaux 2G et 3G existants. De plus, la 4G nécessite de nombreux réglages sur le cœur de réseau. Notre projet est bien avancé, des zones sont d’ores et déjà en test. Nous sommes toutefois dans l’attente des autorisations de fréquences par l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes – Ndlr) sur Mayotte et La Réunion pour le lancement de la 4G au 1er décembre 2016. »

PATRICK JOSSET : UNE LONGUE EXPÉRIENCE CHEZ OUTREMER TELECOM
Âgé de 58 ans, cet ingénieur de formation est depuis un an le dirigeant local de la Société réunionnaise de radiotéléphonie (SRR), filiale de SFR dont elle porte la marque à La Réunion et à Mayotte. Patrick Josset détient le titre de directeur général adjoint, le Pdg étant Jean-Michel Hégésippe qui n’est pas basé sur place. Ce dernier a été le fondateur et président du directoire d’Outremer Telecom, entreprise rachetée par le groupe Altice-Numéricable de Patrick Drahi et il est administrateur de Numéricable-SFR qui a vu le jour en 2013. Sachant que Patrick Josset a accompli la plus grande partie de sa carrière (de 1991 à 2013) au sein d’Outremer Telecom, on comprend le lien de confiance qui unit les deux hommes. Avant d’être nommé à son poste actuel, Patrick Josset a dirigé pendant deux ans les opérations dans l’océan Indien d’Altice Blue 2, filiale crée par Altice pour l’Outre-mer. 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

SFR réunion veut affirmer sa position d’opérateur leader

 Pour SFR, tous les Réunionnais doivent pouvoir avoir la fibre. « À ce titre, nous ne privilégions aucune zone plus qu’une autre. Nous avons d’ailleurs procédé en avril 2015 à une déclaration de nos intentions sur 17 communes. Nous travaillons ensuite en étroite collaboration avec chaque commune pour déterminer les zones prioritaires. Certaines zones sont toutefois très difficile...