ID

Madagascar

Sherrit International abandonne le projet minier d’Ambatovy

1 juil 2020 | PAR La rédaction | N°350
Le projet minier a produit 33 733 tonnes de nickel raffiné et 2 900 tonnes de cobalt raffiné en 2019. © Ambatovy

2017 de ses parts de 40 % à 12 % dans le projet d’exploitation de nickel et cobalt de la Grande Île, la compagnie minière canadienne Sherritt International Corp va quitter la coentreprise Ambatovy. Afin de préserver sa situation financière, elle a décidé de transférer sa participation de 12 % dans le projet minier à ses deux partenaires, le japonais Sumitomo Corporation et le coréen Korea Resources. Et en vertu du pacte d’actionnaires, Sherritt International renonce à ses droits de vote et à son influence sur les opérations de l’entreprise. Alors que la compagnie canadienne devait continuer à financer le projet à hauteur de 23 millions de dollars et y rester en tant qu’opérateur de la mine au moins jusqu’en 2024, la baisse du prix des matières et la volatilité du cours du nickel ont été avancées comme raisons de son départ. Elle est convaincue que la vente de ses parts est le meilleur moyen de protéger son bilan après que la joint-venture minière a effectué un appel de fonds pour augmenter la liquidité à court terme. Sherritt a décliné la proposition et a déclaré être devenu un actionnaire défaillant début mars. La production de nickel et de cobalt à Ambatovy ne devrait pas être affectée par ce départ.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Sherrit International abandonne le projet minier d’Ambatovy

2017 de ses parts de 40 % à 12 % dans le projet d’exploitation de nickel et cobalt de la Grande Île, la compagnie minière canadienne Sherritt International Corp va quitter la coentreprise Ambatovy. Afin de préserver sa situation financière, elle a décidé de transférer sa participation de 12 % dans le projet minier à ses deux partenaires, le japonais Sumitomo Corporation et le...