Le billet

Maurice

SIÈGE ÉJECTABLE À AIR MAURITIUS

31 oct 2016 | PAR Alain Foulon


Dans un contexte morose, où il ne se passe pas une semaine sans qu’un mauvais signal ne vienne chagriner le monde des affaires, la révocation du CEO d’Air Mauritius, Megh Pillay, ce vendredi 28 octobre, est une mauvaise nouvelle de plus. Mais elle ne surprendra pas vraiment ceux qui connaissent ce manager hors pair ni la difficulté à assurer une bonne gouvernance au sein de la compagnie nationale. Megh Pillay n’est pas du genre à prendre la direction d’une entreprise pour faire de la figuration. Et la Lettre de l’océan Indien, dans son édition du 14 octobre, avait fait état de l’« interventionnisme » du président du conseil d’administration, Arjoon Suddhoo, que d’autres sources avaient confirmé. Comme Megh Pillay ne pliait pas et souhait qu’on s’en tienne scrupuleusement aux rôles respectifs d’un directeur général et d’un président non exécutif, le bras de fer était engagé. Et il restait au Premier ministre à trancher. Ce qu’il a fait visiblement. La question n’est d’ailleurs pas tant de juger cette décision que de s’interroger sur ce siège de CEO qui, depuis une quinzaine d’années, et l’affaire de la « caisse noire » dénoncée par Vijay Poonoosamy, est devenu un siège éjectable. Brillant CEO lui aussi, Vijay Poonoosamy a été débarqué comme l’est aujourd’hui Megh Pillay, et il a mis ses talents au service d’Etihad Aiways où il occupe de hautes responsabilités. Un autre CEO de qualité, Nirvan Veerasamy, a actionné lui-même le siège éjectable suite à une espèce de complot malsain. On pourrait en déduire que ceux qui ont tenu ont accepté de courber l’échine ou, en tout cas, d’avaler quelques couleuvres. On en a même vu un dont le contrat était renouvelé mensuellement. Au final, comme Air Mauritius ne s’en sort pas trop mal et demeure toujours le principal outil de développement du tourisme mauricien, on se dit : « Qu’est-ce que ça serait avec un vrai pilote dans l’avion ? » La compagnie atteindrait des sommets !
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

SIÈGE ÉJECTABLE À AIR MAURITIUS

 Dans un contexte morose, où il ne se passe pas une semaine sans qu’un mauvais signal ne vienne chagriner le monde des affaires, la révocation du CEO d’Air Mauritius, Megh Pillay, ce vendredi 28 octobre, est une mauvaise nouvelle de plus. Mais elle ne surprendra pas vraiment ceux qui connaissent ce manager hors pair ni la difficulté à assurer une bonne gouvernance au sein de la compa...