Performance

Réunion

Six nominés à l’élection de l’Entrepreneur de l’année

1 nov 2017 | PAR La rédaction | N°324
De gauche à droite : Carol Derand (One 2 One), Guillaume Hazet et Sylvain Guy (L’Atelier Architectes), Julien Mauras (Exodata), Jean-Luc Pastor (TLC Group) et Catherine Payet (Stratégies et Territoires).
Ils ont été choisis par la rédaction de L’Eco austral selon quatre critères : progression, innovation, dynamisme à l’extérieur et engagement citoyen. Et ils seront départagés par un sondage réalisé par Kantar TNS.

Depuis 1995, L’Eco austral organise chaque année cette élection de l’Entrepreneur de l’année qui n’est pas un concours puisque les nominés sont choisis sans avoir fait acte de candidature. L’objectif consiste justement à mettre en lumière des entrepreneurs qui se montrent parfois discrets, mais dont la réussite, dans des secteurs très variés, témoigne du dynamisme entrepreneurial réunionnais. Il s’agit aussi de contribuer au développement d’une culture entrepreneuriale et à entretenir une saine émulation… L’avenir de La Réunion dépend de la qualité de ses entrepreneurs, qui créent de la richesse et des emplois, et aussi de leur quantité. Plus il y en aura et mieux ça sera…

QUATRE CRITÈRES POUR QUATRE CLASSEMENTS

Les quatre critères, pour le choix des nominés et pour le sondage final, n’ont pas varié au fil du temps. Sans doute parce qu’ils permettent de dresser un portrait de « l’entrepreneur idéal ». Un entrepreneur qui fait progresser son activité, bien évidemment, qui innove, se montre dynamique à l’extérieur de son île et s’engage dans le développement durable et dans la responsabilité sociétale. Ces quatre critères donnent lieu à quatre classements lors du sondage réalisé auprès d’un minimum de 200 chefs d’entreprise. Bien sûr, il est difficile de l’emporter dans les quatre classements, d’autant plus que les nominés présentent tous de belles qualités. 

LE PLUS IMPORTANT, C’EST DE PARTICIPER

Au final, l’Entrepreneur de l’année est celui qui totalise le plus de voix au classement général. Ce qui veut dire qu’il est plutôt « bon » au regard des quatre critères. Mais de toute façon, comme le disait Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux Olympiques modernes, « le plus important n’est pas de gagner, mais de participer ». 
L’Eco austral remercie donc les nominés 2017 d’avoir bien voulu se prêter au jeu d’une petite compétition qu’ils n’avaient pas demandée. Mais c’est pour la bonne cause, celle de l’entrepreneuriat. Ce nouveau millésime du Tecoma Award nous assure encore une fois d’un beau suspense. Ces six nominés aux parcours très différents ont en commun leur passion d’entreprendre et leur volonté de contribuer au développement de leur île. Comme vous pourrez le constater, chers lecteurs, dans les pages qui suivent. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Six nominés à l’élection de l’Entrepreneur de l’année

Depuis 1995, L’Eco austral organise chaque année cette élection de l’Entrepreneur de l’année qui n’est pas un concours puisque les nominés sont choisis sans avoir fait acte de candidature. L’objectif consiste justement à mettre en lumière des entrepreneurs qui se montrent parfois discrets, mais dont la réussite, dans des secteurs très variés, témoigne du dynamisme entrepreneuri...