ID

Maurice

Stagissimo organise des échanges d'étudiants entre la France et Maurice

23 juin 2017 | PAR Jacques Rombi
Ils sont quatre jeunes, trois Mauriciens et une Française, à la tête d'une petite structure qui grossit vite. Et pour cause : Stagissimo met en relation entreprises et étudiants à la recherche d'un stage. Un partenariat gagnant-gagnant que nous explique Emmanuel Maujean, co-fondateur.
 
Ce Mauricien, expatrié un temps en Australie, est rentré au pays en 2015 pour s'associer au projet : "le partage est au centre de notre business model. Après avoir sondé leurs besoins spécifiques, nous mettons en relation les entrepreneurs avec des étudiants qui peuvent intervenir ici à Maurice pour des stages de deux à six mois". L'idée est simple mais encore fallait il la mettre en oeuvre grâce à un premier partage de compétences entre les associés. Emmanuel a mis à profit son expérience australienne (il avait là bas développé une originale activité  de conciergerie pour agences immobilières). Il travaille avec Marine Biarnes qui s'est distinguée récemment en créant le concept SPIN à Maurice (lire l'encadré). En bref, le système commence à intéresser de nombreuses entreprises qui trouvent là un moyen simple et bon marché pour répondre à des besoins ponctuels mais de qualité : "sans ce système il serait presque impossible de trouver des ressources humaines de ce niveau pour une durée limitée qui plus est. Nous travaillons essentiellement avec les universités françaises car leur niveau est très élevé et les étudiants y sont le plus souvent bilingues, français-anglais, ce qui n'est pas toujours le cas chez les anglo-saxons. L'entreprise locale profite d'un savoir faire de haut niveau et l'étudiant, que nous sélectionnons après entretien sur Skype, profite d'une expérience professionnelle de qualité tout en s'intégrant à la vie mauricienne, ce qui est loin de leur déplaire".
 
Lire la suite sur l'édition de l'Eco austral du mois de juillet
 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Stagissimo organise des échanges d'étudiants entre la France et Maurice

  Ce Mauricien, expatrié un temps en Australie, est rentré au pays en 2015 pour s'associer au projet : "le partage est au centre de notre business model. Après avoir sondé leurs besoins spécifiques, nous mettons en relation les entrepreneurs avec des étudiants qui peuvent intervenir ici à Maurice pour des stages de deux à six mois". L'idée est simple mais encore fallait il la mettr...