Green

Océan Indien

Sunzil opère à La Réunion la gestion opérationnelle de l’ensemble de son parc photovoltaïque ultramarin

4 avr 2017 | PAR Philippe Stéphant
PHOTO Sunzil 1 SIGNER Stéphant LEGENDE De gauche à droite : Jérôme Chauvet, directeur général de Sunzil, et Jean-Christophe Payet, ingénieur d’exploitation du centre de contrôle de Sunzil, au Port – Stéphant.
Sunzil a créé, au Port, un centre de contrôle et d’exploitation qui gère en temps réel la maintenance de 900 centrales photovoltaïques réparties autour du globe. Sunzil, qui poursuit l’activité outremer de l’ancien opérateur Tenesol, veut accroître son parc photovoltaïque et met à profit son expertise unique pour développer l’exploitation et la maintenance pour le compte de tiers.
La Réunion est devenue le centre névralgique de l’activité maintenance-exploitation de Sunzil dans l’ensemble des départements et régions d’outremer (DROM). Ouvert en février, au Port, le centre de contrôle de Sunzil gère, à distance, près de 900 centrales photovoltaïques situées dans l’Océan Indien, les Antilles, la Guyane, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie. L’ensemble représente une puissance installée de près de 100 mégawatt-crête et plus d’un million de mètres-carrés de panneaux solaires installés. « Sunzil est un acteur historique de l’énergie solaire à La Réunion, où nous disposons d’un capital humain pourvu de solides compétences techniques, commente Jérôme Chauvet, directeur général de Sunzil. La Réunion constitue, géographiquement, un atout pour Sunzil car nos centrales sont essentiellement concentrées dans l’Océan Indien et en Caraïbes. » Le décalage horaire avec la Guadeloupe et La Martinique constitue un avantage opérationnel car le centre du Port dépouille les données issues de ces îles pendant la nuit caribéenne et définit les actions de maintenance à engager, dès l’embauche, par les équipes sur place. 50 collaborateurs constituent les équipes d’exploitation-maintenance dans les DROM, où ils effectuent, chaque mois, plus de 700 interventions. Un investissement de 0,5 million d’euros a permis de développer des outils spécifiques, notamment de gestion de la maintenance assistée par ordinateur, d’acquérir l’équipement et de former les 5 opérateurs de conduite et ingénieurs de maintenance recrutés pour le centre du Port. Une salle à l’accès sécurisé qui reçoit, analyse et traite plusieurs dizaines de milliers de données chaque jour.

De nouveaux projets pour La Réunion

Filiale à 50 % du groupe Total et à 50 % d’EDF (Electricité de France), dont le siège social est à Lyon, Sunzil bénéficie de 30 ans d’expérience et d’une expertise unique en développement, exploitation et maintenance de centrales ultramarines. Le solariste exploite en propre 52 mégawatt-crête de puissance installée, dont la vente d’énergie à EDF génère 26 millions d’euros d’un chiffre d’affaires global de 44 millions d’euros. « Notre objectif est d’installer, d’ici 2 ans, 20 mégawatt-crête de puissance supplémentaire, dont 10 à La Réunion, où nous exploitons aujourd’hui 35 mégawatt-crête, révèle Jérôme Chauvet. Nous voulons aussi développer notre activité d’exploitation et de maintenance pour le compte de tiers qui renforce notre visibilité et soutient nos investissements.  » Cette activité génère, aujourd’hui, 2 millions d’euros de chiffre d’affaires. Pour des clients investisseurs, des collectivités, ou pour d’autres solaristes. « L’enjeu est l’optimisation du coût de la maintenance et des niveaux de production d’énergie, pour assurer la plus haute rentabilité possible tout au long de cycles de vie qui s’étendent à 25 ans, souligne Jérôme Chauvet. » Les revenus d’une centrale comme celle de La Roseraye, à Sainte-Rose, qui génère jusqu’à 15 000 euros par jour en revente d’électricité, appellent en permanence aux meilleures garanties de fonctionnement. Au Port, 2 ingénieurs sont dédiés à l’amélioration continue des performances des centrales exploitées et recherchent en permanence les moyens techniques pour optimiser leur production.
 
 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

Sunzil opère à La Réunion la gestion opérationnelle de l’ensemble de son parc photovoltaïque ultramarin

La Réunion est devenue le centre névralgique de l’activité maintenance-exploitation de Sunzil dans l’ensemble des départements et régions d’outremer (DROM). Ouvert en février, au Port, le centre de contrôle de Sunzil gère, à distance, près de 900 centrales photovoltaïques situées dans l’Océan Indien, les Antilles, la Guyane, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie. L...