Terres rares, ces métaux qui valent de l'or ? - Performance - Ecoaustral.com

Performance

Maurice

Terres rares, ces métaux qui valent de l'or ?

10 juil 2017 | PAR Jacques Rombi
Face à la perte de confiance envers les systèmes bancaires et boursiers traditionnels, de plus en plus d'investisseurs s'intéressent à des placements sur des marchés de niche. Parmi ces produits, celui des terres rares reste prometteur et permet de participer à la nouvelle économie. Un investissement qui n'est pas sans risques et qui mérite de bien connaitre le marché. Explications.
Les terres rares sont contenues dans des gisements à forte concentration d'éléments tels que le Lanthane, le Terbium ou le Cerium. Des éléments inconnus du néophyte car relativement rares sur notre planète mais qui sont toutefois nécessaires à l'élaboration de certains verres et miroirs, écrans LCD, moteurs et générateurs hybrides, batteries, médecine nucléaire, détecteurs et capteurs militaires ou civils.
En bref des matériaux de plus en plus demandés par les nouvelles technologies et nouveaux process industriels mais dont les réserves sont essentiellement situées en Chine (95% du stock mondial avec une estimation de 55 millions de tonnes).
Aussi, selon le bon vieux principe de l'offre et de la demande, ces terres rares sont vouées naturellement à voir leur valeur évoluer, ou même décoller pour certaines avec une pénurie annoncée vers 2025.
De nombreux industriels notamment européens sont dépendants de ces stocks situés principalement en Chine et préfèrent se fournir chez des distributeurs proposant des business model à la fois originaux et sécurisants.
Nous avons rencontré Serge Legrand qui est installé à l'Ile Maurice pour le compte de la société Be More Global Ltd en partenariat avec les sociétés Metallion en France et ACK Consulting Ltd à Hong Kong. Ce dernier tient à rassurer sur le sujet : "on a entendu tout et n'importe quoi sur les terres rares ces derniers temps. Certains nous associent même à des Ponzi, mais c'est un peu normal, car tout ce qui est innovant peut effrayer aux débuts... En tous cas, je préfère ne pas entrer dans la polémique et expliquer plutôt comment nous fonctionnons. Be More Global représente exclusivement la société française Metallion, négociant en matériaux de haute technologie et métaux stratégiques qui s'approvisionne auprès du groupe chinois Xinfeng Ghillie. Les minéraux et métaux arrivent directement de Chine avant d'être stockés en Belgique, près de Gand, dans un entrepôt sécurisé où ils sont traités dans des salles blanches dédiées. Les produits sont livrés sous forme de feuilles, poudres, tiges, tubes ou autres formes avec certificats d'analyse et fiches de sécurité. In fine, chaque client investisseur reçoit une attestation nominale de propriété"
En bref, les industriels ou les particuliers sont autant d'acheteurs qui financent un stock tampon permettant de prélever des quantités adaptées à des demandes rapides. Ce stock tampon est livré en moins d'une semaine aux industriels et centres de recherche européens. A ce jour, au moins 6 terres rares et métaux stratégiques risquent la pénurie à l'horizon 2025 d'après les spécialistes. A suivre !

 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Terres rares, ces métaux qui valent de l'or ?

Les terres rares sont contenues dans des gisements à forte concentration d'éléments tels que le Lanthane, le Terbium ou le Cerium. Des éléments inconnus du néophyte car relativement rares sur notre planète mais qui sont toutefois nécessaires à l'élaboration de certains verres et miroirs, écrans LCD, moteurs et générateurs hybrides, batteries, médecine nucléaire, détecteurs et...