Performance

Afrique/océan Indien

TICAD VI : le Japon va investir 30 milliards de dollars de 2016 à 2018

27 aoû 2016 | PAR Jean-Michel Durand
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a promis que son pays va investir 30 milliards de dollars de 2016 à 2018, dont 10 milliards dans le développement des infrastructures. Il s'agit d'investissements publics et privés. - TICAD VI
La sixième édition de la Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l'Afrique (Ticad) s'est ouverte ce samedi. Pour la première fois, le sommet Japon/Afrique a lieu en terre africaine, à Nairobi, au Kenya.

La sixième édition de la Conférence internationale de Tokyo accueille près d'une trentaine de chefs d'État et de gouvernement dont le Premier ministre nippon Shinzo Abe. Ils sont venus superviser la signature de plus de 70 protocoles divers et accords commerciaux entre le Japon et l'Afrique. Et plus de 10 000 participants dont 4 000 délégués japonais assistent à cette rencontre.
Au menu de la TICAD VI : industrialisation de l'Afrique, amélioration des soins de santé et stabilité du continent.
Pour assurer ces objectifs, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a promis que son pays va investir 30 milliards de dollars de 2016 à 2018, dont 10 milliards dans le développement des infrastructures. Il s'agit d'investissements publics et privés.

Lors de la précédente Ticad, en 2013, le Japon avait promis 3 200 milliards de yens d'assistance sur 5 ans (28 milliards d'euros au cours actuel), dont 1 400 milliards d'aide directe.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Afrique/océan Indien

TICAD VI : le Japon va investir 30 milliards de dollars de 2016 à 2018

La sixième édition de la Conférence internationale de Tokyo accueille près d'une trentaine de chefs d'État et de gouvernement dont le Premier ministre nippon Shinzo Abe. Ils sont venus superviser la signature de plus de 70 protocoles divers et accords commerciaux entre le Japon et l'Afrique. Et plus de 10 000 participants dont 4 000 délégués japonais assistent à cette rencontre. Au menu d...