ID

France/océan Indien

Toutes les clés pour préparer au mieux la transmission de son entreprise

1 juil 2016 | PAR La rédaction | N°310
Radj Koytcha, fondateur du groupe et Alexandre Viramoutou, directeur associé de Koytcha Corporate : « Nous mettons des solutions sur-mesure pour faciliter et optimiser la cession et la transmission d’entreprise. » Guillaume Foulon
Le groupe Koytchaconseil a ouvert depuis le début de l’année 2016 une branche corporate finance spécialisée dans la cession et la transmission d’entreprise. Radj Koytcha, fondateur du groupe et Alexandre Viramoutou, directeur associé de Koytcha Corporate, s’en expliquent…

L’Eco austral : Votre groupe est un acteur de premier plan dans le conseil à l’investissement et la gestion de patrimoine depuis plus de vingt ans. Pourquoi avez-vous lancé une activité dédiée à la transmission d’entreprise ?
Radj Koytcha et Alexandre Viramoutou
: Nous avons constaté une demande récurrente chez nos clients que nous suivons en gestion patrimoniale. Il y a, parmi les chefs d’entreprise, une proportion importante de la tranche d’âge 50-65 ans, un phénomène récurrent qui correspond à la cartographie des dirigeants au plan national. La question de la transmission se pose donc naturellement : À qui je transmets ? Comment ? Qu’est-ce qu’il va me rester ? Il y a aussi, parmi nos chefs d’entreprise clients, une nouvelle génération d’entrepreneurs à haut potentiel, qui ont la capacité de passer d’un secteur d’activité à l’autre en rationalisant l’organisation en vue d’optimiser leur profitabilité, puis de passer à une autre organisation.

Vous vous positionnez comme un « business partenaire ». Qu’est-ce que cela signifie ?
La valeur ajoutée de notre cabinet s’est construite sur nos années d’expérience au contact du chef d’entreprise et de son organisation, tout au long de sa vie professionnelle. Plus qu’un intermédiaire, nous nous positionnons en « business partenaire » pouvant anticiper le besoin de vendre sur des mandats d’approche directe, proposer des plans de financement ou susciter l’intérêt de clients dont nous connaissons la stratégie de croissance externe. Notre diversification nous permet en effet de leur proposer tout un panel de métiers : gestion de patrimoine, placements financiers, défiscalisation et immobilier d’entreprise qui seront autant d’atouts pour la création de solutions sur-mesure lors de la cession (portage immobilier, accompagnement du repreneur lors de sa recherche de financement, financement haut de bilan, optimisation fiscale de la cession…). Nous connaissons également parfaitement le tissu économique local et le suivi patrimonial de nos clients nous permet de connaître les structures à vendre sur les années à venir, ainsi que leur marché.

À quel moment faut-il penser à vendre son entreprise ?
Une cession n’est pas qu’un simple acte de vente et de transaction juridique. C’est bien souvent le travail de toute une vie qui doit être valorisé. Il est donc nécessaire d’anticiper et de s’y prendre au moins un an à l’avance, de façon à non seulement organiser l’optimisation fiscale de la vente, mais également d’organiser l’interne. L’erreur commune et le réflexe qui en découle sont de confondre valorisation comptable de l’entreprise et prix de vente. Une entreprise ne peut être cantonnée à une lecture chiffrée, son résultat est le fruit d’une vision stratégique impulsée par le dirigeant en synergie avec les personnes qui la composent, leurs enjeux stratégiques mêlés à leur zone de compétences et le potentiel de marché à développer. Très souvent, la valeur ajoutée d’une organisation tient à la personnalité du dirigeant réagissant en « homme clé ». Il doit alors absolument au préalable faire monter en puissance ses équipes, réorganiser l’interne pour maximiser la transition et attirer ainsi plus rapidement les acquéreurs potentiels. 

Quelles sont les étapes clés ?
Nous réalisons une étude patrimoniale et fiscale d’avant cession en nous assurant que le cédant est bien dans la démarche de vendre. Ensuite, nous réalisons un diagnostic stratégique de l’organisation pour déterminer les points forts, les points d’amélioration et le potentiel de développement. C’est une évaluation financière et stratégique de la société. Sur cette étape, nous travaillons en totale transparence, de concours avec le chef d’entreprise qui nous ouvre l’intimité de son organisation. Pour trouver un acquéreur, nous déterminons ensemble les critères pour sélectionner les profils. Cette étape peut s’avérer primordiale, l’expérience nous a montré que des solutions en interne peuvent être trouvées pour définir un dirigeant de société qui serait le candidat idéal d’une reprise que nous accompagnons en montage de financement.

Koytchconseil dans le détail
Plus de 300 clients abonnés et 160 millions d’euros d’actifs gérés. Le groupe a réalisé sur son dernier exercice un chiffre d’affaires supérieur à 3 M€ et représente un effectif total d’environ 30 personnes. Il est présent à La Réunion, à Madagascar, en Nouvelle Calédonie, en France et aux Etats-Unis.
Plus d'infos sur www.koytchaconseil.com
Contact : Alexandre Viramoutou, directeur associé
e-mail : alexandre@koytchaconseil.com - Tél. 06 93 91 98 89
La cession de PME-PMI en France
- Le marché ouvert de la transmission externe des PME-PMI de 5 à 100 salariés représente environ 7 000 entreprises par an.
- Le repreneur potentiel moyen est âgé de 46 ans, diplômé d’études supérieures, avec un apport personnel compris entre 100 000 et 500 000 euros.
- Les femmes représentent 7% des repreneurs potentiels.
- Le principal motif de cession est la retraite (70%).
- Les PME (production et bâtiment) ont représenté 55% des entreprises à reprendre en 2014.
- Le chiffre d’affaires moyen (1 683 000 euros) était en hausse de 10% en 2014 par rapport à 2013.
- La valeur demandée moyenne est passé de 720 000 euros en 2013 à 800 000 euros en 2014, soit une hausse de 10%.
- L’effectif moyen des entreprises cédées est de 13 personnes, chiffre stable ces cinq dernières années.

Source : CRA Cédants & Repreneurs d’Affaires.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

France/océan Indien

Toutes les clés pour préparer au mieux la transmission de son entreprise

L’Eco austral : Votre groupe est un acteur de premier plan dans le conseil à l’investissement et la gestion de patrimoine depuis plus de vingt ans. Pourquoi avez-vous lancé une activité dédiée à la transmission d’entreprise ? Radj Koytcha et Alexandre Viramoutou : Nous avons constaté une demande récurrente chez nos clients que nous suivons en gestion patrimoniale. Il y a, parmi les c...