Leader

Maurice

Trimetys fait appel à SETEC pour sa « Smart City » Cap Tamarin

1 fév 2017 | PAR La rédaction | N°316
12 milliards de roupies (environ 307 millions d’euros), c’est l’investissement nécessaire pour faire sortir de terre l’une des premières « Smart City » mauriciennes, Cap Tamarin. Pour cela, le groupe Trimetys, promoteur de ce projet immobilier, a signé un accord de partenariat technique avec SETEC, un groupe français qui figure parmi les leaders européens en ingénierie multidisciplinaire de la construction. Ayant 40 filiales en France et à l’international et 2 400 collaborateurs, son chiffre d’affaires en 2015 était de 253 millions d’euros.  
« Nous définissons actuellement les besoins de la « Smart City », il est important de dresser un état des lieux des infrastructures existantes (route, eau, assainissement, déchets, énergie, télécommunications) et d’étudier le champ des possibles. Ce projet réunit chez nous une quinzaine de collaborateurs, chacun spécialiste de son métier, dans une équipe intégrée », explique Frédéric Maurel, directeur de la filiale de SETEC qui conduit le projet. Prévu pour être opérationnel en 2022, Cap Tamarin devraient permettre de créer 2 000 emplois permanents dans les secteurs du commerce, de la santé, de l’éducation (construction d’un lycée en partenariat avec le lycée Louis-le-Grand), des services et de la technologie. Suivant le concept « work-live-play », un mix commerces/bureaux/logements sera mis en place dans cette ville intelligente.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Trimetys fait appel à SETEC pour sa « Smart City » Cap Tamarin

12 milliards de roupies (environ 307 millions d’euros), c’est l’investissement nécessaire pour faire sortir de terre l’une des premières « Smart City » mauriciennes, Cap Tamarin. Pour cela, le groupe Trimetys, promoteur de ce projet immobilier, a signé un accord de partenariat technique avec SETEC, un groupe français qui figure parmi les leaders européens en ingénierie multidiscipl...