Green

Madagascar

Tuléar se lance dans la valorisation de ses déchets

Le centre de stockage et de valorisation pourra produire annuellement entre 2 000 et 4 000 tonnes de compost. Madacompost
Dans le cadre d’un vaste projet d’assainissement, soutenu par l’ONG allemande Welthungerhilfe (WHH), la ville du Sud-ouest a mis en place un important centre de stockage et de valorisation dont la gestion est confiée à Madacompost.

Tuléar se situe au cœur de l’une des premières régions touristiques de la Grande île. Afin d’améliorer les conditions d’hygiène, la propreté, la santé publique et la protection de l’environnement, la ville s’est lancée dans un vaste programme en partenariat avec l’ONG allemande Welthungerhilfe (WHH). Depuis août 2014, WHH a initié le projet d'appui à l'assainissement solide et à la sécurité alimentaire de Tuléar (Passat). Il porte sur quatre domaines d’activité dont l’agriculture, le génie rural, l’adduction d’eau et la gestion des déchets. Des actions ont ainsi été entreprises, telles que la promotion et le développement de la culture maraîchère, le reboisement d’arbres fruitiers et forestiers et l’appui à l’adduction d’eau potable. L’initiative majeure du programme concerne cependant la mise en place d’un mécanisme pérenne de gestion de déchets solides impliquant toutes les parties prenantes par délégation de service public. Dans cette optique, un centre de stockage et de valorisation aux normes environnementales en vigueur a été construit et se trouve pleinement opérationnel depuis le mois de mars. Sa réalisation a nécessité un investissement de 400 000 euros financés par l’ONG allemande.

UN SERVICE DÉLÉGUÉ À MADACOMPOST

Situé à Aboriha, à 7 kilomètres au nord de la ville de Tuléar, le centre s’étend sur cinq hectares et fonctionne essentiellement à l’énergie solaire. Il a pour principale activité la valorisation des déchets fermentescibles par compostage et des déchets recyclables par vente en tant que produits bruts pour s’autofinancer. La décharge comprend, entre autres, un bassin d'enfouissement des déchets et des bâtiments qui accueilleront une unité de fabrication de produits valorisés et permettront de stocker des matériaux recyclables. Une plateforme de compostage s’étend également sur une surface bétonnée de 8 000 mètres carrés. Celle-ci pourra traiter près de 10 000 tonnes de déchets organiques pour une production annuelle se situant entre 2 000 et 4 000 tonnes de bio-fertilisants. La gestion du nouveau site est confiée à Madacompost, une entreprise spécialisée dans le recyclage et qui a déjà fait ses preuves dans la ville de Majunga où elle se charge de la récupération des 40 à 80 tonnes de déchets quotidiens. 

UN PARTENARIAT PUBLIC-PRIVÉ QUI SERA DUPLIQUÉ

En contrepartie de sa prestation à Tuléar, Madacompost sera rémunérée par la commune urbaine à hauteur de 3,3 euros par tonne collectée et procèdera à la transformation des déchets en compost, briquettes de combustible alternatif au charbon de bois ainsi qu’en briques et pavés autobloquants issus de sachets plastiques recyclés. Une partie des recettes issues de la vente de ces produits revalorisés ira aux collectivités publiques locales au titre de ristourne. Le projet se traduit ainsi par un partenariat profitable aux parties publique et privée et devrait être dupliqué dans d’autres villes du pays.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Tuléar se lance dans la valorisation de ses déchets

Tuléar se situe au cœur de l’une des premières régions touristiques de la Grande île. Afin d’améliorer les conditions d’hygiène, la propreté, la santé publique et la protection de l’environnement, la ville s’est lancée dans un vaste programme en partenariat avec l’ONG allemande Welthungerhilfe (WHH). Depuis août 2014, WHH a initié le projet d'appui à l'assainissement solid...