Performance

Océan Indien

Un acteur mondial de l'infogérance se développe à Maurice depuis dix ans

8 sep 2014 | PAR Alain Foulon | N°287
Le site mauricien emploie 150 des 500 salariés du groupe qui a poursuivi son expansion internationale en ouvrant au Canada (Montréal) en 2010, puis à Hong Kong en 2013. - Davidsen Arnachellum
Le Français Linkbynet emploie pas moins de 150 personnes sur son site, en complément de ses implantations en France, au Canada et à Hong Kong. De quoi jouer sur les décalages horaires et apporter un service permanent à des clients exigeants.

« Nous sommes des gestionnaires de systèmes que nous avons aussi pour mission d’optimiser… En fait, on peut nous comparer à des médecins urgentistes. » Julien Moisan, directeur de Linkbynet Océan Indien, résume en quelque mots ce métier bien particulier de l’infogérance. Son entreprise n’a pas droit à l’erreur puisqu’elle gère les sites Internet de gros clients, comme le Français Sodexho, spécialiste de la restauration collective qui emploie quelque 230 000 salariés dans le monde. Un site ne peut s’interrompre, au pire, qu’une poignée de minutes. L’infogérance est un métier spécifique qui fait appel à des compétences spécifiques. Julien Moisan, directeur de Linkbynet Océan Indien : « L’ingénieur système a peu à voir avec l’ingénieur développement qu’on trouvait plus facilement à Maurice et nous avons dû créer notre propre centre de formation en 2013 pour faire face à notre croissance. » - DA« L’ingénieur système a peu à voir avec l’ingénieur développement qu’on trouvait plus facilement à Maurice et nous avons dû créer notre propre centre de formation en 2013 pour faire face à notre croissance. »
Linkbynet, c’est une belle aventure, celle de deux frères, Patrick et Stéphane Aisenberg qui, à l’origine, était des assembleurs de PC. En 1998, constatant le boom de l’Internet, ils se mettent à l’hébergement avec leur propre serveur et développent leur gestion applicative. En 2007, ils font appel au « cloud » avant que tout le monde n’en parle. Entretemps, ils s’implantent à Maurice, en 2004, séduits par le bilinguisme de la main d’œuvre et son coût inférieur à celui de la France, mais aussi par le décalage horaire, utile pour une activité qui doit s’exercer 24 heures sur 24. Aujourd’hui, le site mauricien emploie 150 des 500 salariés du groupe qui a poursuivi son expansion internationale en ouvrant au Canada (Montréal) en 2010, puis à Hong Kong en 2013. Ce qui n’empêche pas le développement en France avec Nantes et Lyon en plus du site historique de Paris-Saint-Denis (près du stade de France).

DES SERVICES SUR MESURE POUR TOUS TYPES DE CLIENTS

Linkbynet vient de fêter ses dix ans de présence à Maurice et se montre plutôt satisfait. Sur un marché où la main d’œuvre qualifiée se fait rare et où l’on constate un important « turnover », il réussit plutôt bien à fidéliser ses salariés. Ces derniers ont la possibilité d’évoluer au sein d’une entreprise qui a l’avantage d’être une entreprise de notoriété internationale dans ce secteur très spécialisé. Le site de Quatre Bornes (qui abritait autrefois DCDM Business School) leur propose aussi des activités de loisirs.
« Sur l’ensemble du groupe, nos effectifs progressent en moyenne de 30% par an, souligne Julien Moisan. En 2010, malgré la crise, nous avons même atteint + 35%. » En  2013, le rythme a été moins soutenu, mais l'entreprise a quand même enregistré une progression de 18% de ses effectifs. Il est vrai qu’un quart des sociétés françaises du Cac 40 font appel aux services de Linkbynet qui, avec ses implantations aux quatre coins du monde, développe désormais une clientèle internationale et souhaite aussi capter des clients sur la zone. Il n’y a pas que les gros (comme Nissan ou la FNAC) qui intéressent ce spécialiste de l’infogérance et, d’ailleurs, la sécurité et la gestion optimale d’un site sont des paramètres de tout premier ordre. Des paramètres qu’on a parfois tendance à négliger en se concentrant sur son seul développement. Pour se positionner sur tous les segments de marché, l’entreprise des frères Aisenberg propose des services sur mesure, adaptés à tous les besoins. Surtout, elle peut proposer des hébergements – faisant appel également au « cloud » - qui rendent l’accès à un site beaucoup plus rapide. Un élément déterminant pour un internaute.  
L’expansion internationale se poursuit pour le groupe avec des ouvertures prévues à Toronto et à Buffalo (Canada), aux Etats-Unis et au Vietnam. Et Maurice devrait en profiter en ayant toute sa place dans cette chaîne qui, en jouant sur les décalages horaires, ne connaît aucune rupture.

Certification ISO/IEC 20000

Linkbynet fait partie des rares entreprises à être certifiées à cette norme de système de management des services. On n'en compte que deux à Maurice, avec l'assureur Mauritian Eagle, et une vingtaine en France. « C'est le résultat de trois ans de
travail », précise Julien Moisan, directeur de Linkbynet Océan Indien.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

Un acteur mondial de l'infogérance se développe à Maurice depuis dix ans

« Nous sommes des gestionnaires de systèmes que nous avons aussi pour mission d’optimiser… En fait, on peut nous comparer à des médecins urgentistes. » Julien Moisan, directeur de Linkbynet Océan Indien, résume en quelque mots ce métier bien particulier de l’infogérance. Son entreprise n’a pas droit à l’erreur puisqu’elle gère les sites Internet de gros clients, comme le F...