Le billet

Maurice

Un incident qui en dit long…

27 mai 2015 | PAR Jean-Michel Durand
Quelques jours après l’Africa Day (d’ailleurs célébré à Port-Louis de façon extrêmement confidentielle) et à la veille de l’élection du président de la Banque africaine de développement (BAD). Le Rwandais Donald Kaberuka va, après deux mandats de cinq ans, remettre son tablier.
Voilà qu’une indiscrétion vient troubler la volonté affichée par Port-Louis de devenir la porte d’entrée vers l’Afrique. En effet, il apparaitrait que deux Hauts fonctionnaires mauriciens envoyés au siège de la BAD, à Abidjan, auraient eu un comportement inapproprié (en fait méprisant et arrogant). Si ce genre d’incident n’est en fait pas si rare (le passeport diplomatique ou de service entrainant certains abus), il aurait provoqué la consternation et l’ire chez certains de leurs propres compatriotes postés dans la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Au point où une missive électronique aurait été envoyée à Port-Louis…

Plus grave, cet accroc serait le symbole de la relation ambivalente qu’ont certains Mauriciens avec les Africains du continent, relation oscillant entre condescendance, arrogance et mépris.
Et alors qu’à Maurice, l’Afrique est sur toutes les lèvres et aiguise tous les appétits, il est bon de rappeler, en paraphrasant le Général de Gaulle, qu’« on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant l’Afrique ! l’Afrique ! l'Afrique !... mais cela n'aboutit à rien et cela ne signifie rien » sans un minimum de respect et d’ouverture d’esprit. Bref demander à certains Mauriciens de faire leur révolution copernicienne envers le berceau de l’humanité. Mais là c'est une autre question...

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Un incident qui en dit long…

Quelques jours après l’Africa Day (d’ailleurs célébré à Port-Louis de façon extrêmement confidentielle) et à la veille de l’élection du président de la Banque africaine de développement (BAD). Le Rwandais Donald Kaberuka va, après deux mandats de cinq ans, remettre son tablier. Voilà qu’une indiscrétion vient troubler la volonté affichée par Port-Louis de devenir la port...