Performance

Réunion

Un marché de l’immobilier d’entreprise très contrasté

27 nov 2016 | PAR La rédaction
La demande en locaux industriels et logistiques a baissé de 20% sur les neuf premiers mois de l’année 2016. (Photo cklib/Roman Sigaev).
À l’occasion du SIMI (le salon de l’immobilier d’entreprise) qui se tient à Paris du 30 novembre au 2 décembre 2016, Inovista, vient de publier sa dernière note de conjoncture qui révèle la bonne tenue du marché réunionnais pour les bureaux, mais une baisse pour les locaux industriels, les entrepôts et les commerces.

On commence à y voir plus clair sur l’année 2016 avec l’intégration par Inovista, conseil en immobilier d’entreprise à La Réunion, des chiffres du troisième trimestre. Des chiffres très contrastés puisque la demande en bureaux fait un bond en avant de 38% alors que la demande de locaux industriels et logistiques baisse de 20%. Pour les commerces, c’est carrément l’effondrement, à - 46% par rapport à 2015. Les valeurs locatives et les prix de vente n’ont cependant pas beaucoup évolué même si la livraison de surfaces neuves aidées (dispositif européen FEDER) met les loyers de seconde main sous pression. Inovista relève également la faiblesse de l’offre, que reflètent des taux de vacance bas (5% en commerces, 6% en bureaux et 7% sur le segment industriel), mais aussi, pour partie, son obsolescence. « Avec un recul de six ans sur la structuration et l’évolution du marché local de l’immobilier d’entreprise, force est de constater que les choses avancent lentement à La Réunion, commente Vincent Le Baliner, gérant d’Inovista. Les fondamentaux sont pourtant bons, tant du côté de la conjoncture économique, en phase d’amélioration, que de la situation politique qui devrait permettre le lancement de quelques grands projets de développement économique. En attendant, les entreprises doivent faire avec des surfaces disponibles de qualité variable et à des prix parfois trop élevés. Elles sont demandeuses de produits plus qualitatifs et au juste prix. »
Pour 2017 et concernant les bureaux, Inovista annonce une offre disponible relativement fournie, surtout dans le nord de l’île, qui va contraindre les propriétaires à se démarquer de la concurrence en revoyant à la baisse leurs prétentions. La segmentation de l’offre devrait conduire à une hiérarchie des valeurs locatives : depuis 25€/m2 pour les meilleures surface à 15€/m2 pour celles de moindre qualité.
Pour les locaux d’activité et entrepôts, les quelques programmes neufs restants devraient logiquement être consommés d’ici à mi-2017. Mais en l’absence de tout autre lancement de chantier, le stock de première main devrait se contracter alors, qu’à l’inverse, celui de seconde main devrait s’alourdir. La pression sur les valeurs locatives est donc amenée à perdurer en 2017, en attendant la consommation totale de ces surfaces aidées.
Pour les commerces, là encore, peu de changements sont à relever. En dépit de valeurs locatives faibles et d’octroi de franchise importante, les cellules de commerces en pied d’immeuble de logements aidés ne séduisent pas les enseignes et sont aujourd’hui un frein au développement de l’offre commerciale.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Un marché de l’immobilier d’entreprise très contrasté

On commence à y voir plus clair sur l’année 2016 avec l’intégration par Inovista, conseil en immobilier d’entreprise à La Réunion, des chiffres du troisième trimestre. Des chiffres très contrastés puisque la demande en bureaux fait un bond en avant de 38% alors que la demande de locaux industriels et logistiques baisse de 20%. Pour les commerces, c’est carrément l’effondrement, ...