ID

Réunion

Un mea-culpa et une reconquête pour la Caisse d’épargne Cepac

1 sep 2019 | PAR La rédaction | N°343

La Caisse d’épargne Cepac, deuxième plus grosse caisse d’épargne de France (*), a renoué ce 5 septembre avec le traditionnel cocktail qu’organisait chaque année la Banque de la Réunion (BR) dans les jardins de son bâtiment colonial, rue Jean Chatel, à Saint-Denis. Un événement qui avait cessé en 2016 lors du rachat de la BR, plus vieille banque de l’île. Joël Chassard, président du directoire depuis avril 2018, a rappelé l’importance de la BR pour la Cepac qui pesait beaucoup moins à La Réunion que celle qu’elle a rachetée. 
Cette fusion permet aujourd’hui à La Réunion de peser 25 % des grands comptes de toute la Cepac. Le discours de Joël Chassard a pris la forme d’un mea-culpa quand il a reconnu que la Cepac avait commis des erreurs lors de la fusion et avait donné l’impression d’une certaine arrogance. Mais il a souligné aussi les améliorations apportées sous son impulsion : la nomination d’un membre du directoire se consacrant pleinement à l’Outre-Mer, en la personne d’Alain Ripert, la nomination d’un seul directeur commercial régional à La Réunion et à Mayotte, en la personne de Pierre Bonnery, alors que Katia Schlögel est directrice du Développement Économie régionale. 
La Cepac a présenté à ses invités ses développements futurs avec le déménagement de son siège administratif à La Mare (Sainte-Marie), dans un immeuble de 3 200 mètres de bureaux conçu sur le mode développement durable. Le site historique de la rue Jean Chatel sera complètement restructuré avec une agence nouvelle génération, mais aussi la création de bureaux, de commerces et de logements. L’heure est à la reconquête. 

(*) En 2018, la Caisse d’épargne Cepac a réalisé 777 millions d’euros de produit net bancaire et 154 millions d’euros de résultat net. Ses fonds propres atteignent 3,5 milliards d’euros, en progression de +11 %.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Un mea-culpa et une reconquête pour la Caisse d’épargne Cepac

La Caisse d’épargne Cepac, deuxième plus grosse caisse d’épargne de France (*), a renoué ce 5 septembre avec le traditionnel cocktail qu’organisait chaque année la Banque de la Réunion (BR) dans les jardins de son bâtiment colonial, rue Jean Chatel, à Saint-Denis. Un événement qui avait cessé en 2016 lors du rachat de la BR, plus vieille banque de l’île. Joël Chassard, présid...