Green

Réunion/France

Un nouveau projet phare d’Akuo Energy inauguré au Port

14 juin 2015 | PAR Philippe Stéphant
De gauche à droite : Éric Scotto, président du groupe Akuo ; Steve Arcelin, directeur régional océan Indien d’Akuo Energy, et le Premier ministre Manuel Valls, le 11 juin au Port. - Stéphant.
Le projet Bardzour est une réalisation photovoltaïque innovante, avec stockage stationnaire de 9 MWh, sur le site pénitentiaire du Port. Cette première mondiale ne doit pas faire oublier un soutien nécessaire à l’autoconsommation.

Mise en service à la fin 2014, dans le centre pénitentiaire du Port, la centrale photovoltaïque avec stockage d’Akuo Energy, premier producteur français indépendant d’énergies renouvelables, constitue une première mondiale. Son projet Bardzour, grâce à un système innovant de stockage stationnaire de 9 MWh, permet de considérer désormais l’électricité d’origine photovoltaïque comme une énergie garantie, et non plus intermittente. Une avancée déterminante pour faire progresser ce type d’énergie en milieu insulaire. « Ce projet préfigure, sur un réseau insulaire non interconnecté, ce que seront les réseaux électriques de demain. Le stockage étant la clé de voûte du processus inexorable d’augmentation de la part d’énergies renouvelables dans le mix énergétique, déclarait Eric Scotto, président d’Akuo Energy, pour l’inauguration officielle, le 11 juin, du Premier ministre Manuel Valls. » Bardzour, « aube naissante » en langue créole, est aussi un concept de développement durable qui prolonge le modèle d’agrinergie, développé depuis plusieurs années par Austral Energy, la filiale réunionnaise du groupe Akuo. Une partie de la centrale, qui fournit 30 % des besoins en électricité de la ville du Port, est constituée de 6 000 mètres-carrés de serres photovoltaïques anticycloniques. Le foncier est ainsi préservé, et abrité, pour une production maraîchère, ici destinée à la consommation du centre pénitentiaire. « En essaimant ce modèle à partir de La Réunion, nous avons pu signer un contrat historique de 560 MW avec l’Indonésie, révélait Eric Scotto. »

La transition énergétique est un moteur de croissance

D’autre part, le projet Bardzour favorise le retour à l’emploi de la population carcérale, par la formation aux métiers de la construction, de l’installation de centrales, de l’agrobiologie, de l’apiculture et du maraîchage. « Au cours des 20 années d’exploitation, 240 détenus supplémentaires seront formés et prêts à un nouveau départ, annonce Steve Arcelin, directeur régional Océan Indien d’Akuo Energy. » L’importance de Bardzour, dans la progression vers une autonomie électrique, est de montrer que peut évoluer le seuil réglementaire de 30 % d’énergies renouvelables aujourd’hui considérées comme intermittentes, dans le mix énergétique insulaire. La Réunion, qui utilise déjà 38 % d’énergies renouvelables diversifiées, veut atteindre un taux d’autonomie de 50 % en 2020, et de 100 % à l’horizon 2030. « La transition énergétique, que nous construisons, peut être un des moteurs de croissance et d’emploi, de nouvelle génération, pour une économie décarbonée, commentait Didier Robert, président de la Région Réunion. Nous marquons déjà, sur ce point, toute la différence, sur notre territoire, avec plus de 130 000 chauffe-eau solaires installés, représentant une puissance de 20 GWh de solaire thermique, et plus de 150 MWh de puissance installée en photovoltaïque, à La Réunion. » Un des objectifs de la transition énergétique est d’élever de 40 % à 80 % le nombre de foyers équipés d’un chauffe-eau solaire.

Mieux soutenir le développement de l’autoconsommation

A l’occasion de la première visite de Manuel Valls à La Réunion, Didier Robert  a fortement appuyé, au nom de la Région Réunion, une proposition défendue par les solaristes de l’île. « L’objectif d’une autonomie énergétique mobilise déjà, à La Réunion, toutes les énergies. Afin d’accélérer le processus de développement des énergies renouvelables, et à titre expérimental, je vous demande de franchir, avec nous, un pas supplémentaire, a déclaré Didier Robert. Par l’utilisation, après un travail qui reste à mener avec l’opérateur historique, EDF (Electricité de France. Ndlr), d’une partie du fonds de péréquation au développement de l’autoconsommation.» Didier Robert évoque le système de la CSPE (Contribution au service public de l’électricité), par lequel tous les abonnés de France sont facturés d’un même prix par kilowatt/heure consommé, quel que soit le coût réel de l’électricité dans leur région. Or, ce coût est deux fois plus élevé à La Réunion qu’en métropole, où l’énergie nucléaire est disponible. Il s’agirait d’accompagner l’effort des particuliers, à La Réunion, qui investissent dans une centrale photovoltaïque en autoconsommation, puisqu’ils effacent le déficit que représente, pour la CSPE, leur facturation d’électricité à la moitié de son coût réel. Seule la Région Réunion participe, aujourd’hui, au développement de l’autoconsommation, avec un chèque photovoltaïque de 6 000 euros, dans le cas d’une installation avec stockage. L’exemple du taux d’équipement en chauffe-eau solaires démontre le potentiel d’autonomie électrique atteignable par un fort développement de l’autoconsommation dans l’île.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion/France

Un nouveau projet phare d’Akuo Energy inauguré au Port

Mise en service à la fin 2014, dans le centre pénitentiaire du Port, la centrale photovoltaïque avec stockage d’Akuo Energy, premier producteur français indépendant d’énergies renouvelables, constitue une première mondiale. Son projet Bardzour, grâce à un système innovant de stockage stationnaire de 9 MWh, permet de considérer désormais l’électricité d’origine photovoltaïque...