Performance

Réunion

Un programme de développement jusqu’en 2022

1 fév 2017 | PAR La rédaction | N°316
DR
La deuxième phase du programme de développement de l’aéroport Roland Garros est engagée. Elle se terminera par l’extension de l’aérogare passagers dont les surfaces seront quasiment doublées.

La réorganisation du circuit des passagers à l’intérieur de l’aérogare (voir pages 10 et 11) n’est qu’un des chantiers de la deuxième phase du programme de développement de Roland Garros, qui se déroulera jusqu’en 2022. L’année 2017 sera également consacrée à l’aménagement d’aires de sécurité en bout de pistes (RESA, Runway End Safety Areas), imposées par une nouvelle réglementation européenne. D’une longueur minimale de 90 mètres aux extrémités de chaque piste, elles doivent pouvoir être portées à 240 mètres en prévision d’une évolution réglementaire ultérieure. Les travaux s’accompagneront du renforcement du dispositif de protection du littoral qui borde le domaine aéroportuaire sur plusieurs kilomètres.

LA PREMIÈRE PHASE ACHEVÉE

La première phase du programme de développement de l’aéroport, entamée en 2011, s’est achevée fin 2015. 120 millions d’euros ont été investis au total dans les infrastructures aéronautiques, les bâtiments techniques et l’aérogare passagers. Un nouveau bâtiment a été construit en 2012 devant la zone d’arrivée de l’aérogare pour accueillir les agences réceptives, le service parking et un bureau de change. La salle d’arrivée a été agrandie de 800 mètres carrés et équipée d’un troisième carrousel à bagages, le carrousel principal a été remplacé. Dans la salle d’embarquement, un espace en mezzanine a été créé pour accueillir deux nouveaux salons dédiés aux passagers à haute contribution. Le chantier le plus important de la période (14 mois de travaux en 2013 et 2014 - 47 millions d’euros) a consisté à renforcer les pistes et à élargir leurs accotements pour les adapter aux caractéristiques des avions de nouvelle génération et pouvoir accueillir un trafic de très gros porteurs. Une nouvelle centrale électrique de secours est opérationnelle depuis octobre 2015, le réseau des eaux pluviales a été entièrement redimensionné et quatre parkings avions supplémentaires ont été créés. Enfin, investissements les plus visibles pour les voyageurs, une extension de 500 mètres carrés de l’aérogare a été livrée en juin 2015, en même temps qu’un quatrième poste d’embarquement-débarquement, équipé de deux passerelles. 
 

EXTENSION OUEST DE L’AÉROGARE PASSAGERS

Le raccordement de la station d’épuration de l’aéroport à celle du Grand-Prado, distante de deux kilomètres, est également au programme, ainsi que la construction d’un nouveau dépôt de carburéacteur, à l’extrémité Est du domaine aéroportuaire. Mais le dossier principal de cette deuxième phase d’investissements, d’un coût total estimé à plus de 150 millions d’euros, reste l’extension Ouest de l’aérogare passagers, actuellement en phase d’études, et le réaménagement de l’aérogare existante. Elle doit permettre à Roland Garros d’accueillir un trafic annuel de 3,2 millions de passagers. Le projet intègre le doublement des espaces de stationnements publics et de nouveaux aménagements urbains. Dans la configuration future de l’aérogare, les flux de départs et d’arrivées emprunteront deux niveaux différents. 

SÉCURITÉ : NOUVELLE CERTIFICATION  EUROPÉENNE
Au-delà des investissements matériels, l’aéroport Roland Garros doit également aménager certaines procédures quand les réglementations européennes évoluent. En décembre 2016, la plateforme a ainsi obtenu la nouvelle certification communautaire en matière de sécurité aéroportuaire, qui deviendra obligatoire le 31 décembre 2017. Roland Garros avait été retenu en 2014 parmi les structures pilotes dans la mise en place de cette réforme. Depuis 2009, les aéroports européens doivent être dotés d’un Système de Gestion de la Sécurité (SGS) audité chaque année par l’Aviation Civile.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Un programme de développement jusqu’en 2022

La réorganisation du circuit des passagers à l’intérieur de l’aérogare (voir pages 10 et 11) n’est qu’un des chantiers de la deuxième phase du programme de développement de Roland Garros, qui se déroulera jusqu’en 2022. L’année 2017 sera également consacrée à l’aménagement d’aires de sécurité en bout de pistes (RESA, Runway End Safety Areas), imposées par une nouvell...