Le billet

Russie-Turquie

UN TOURNANT HISTORIQUE

16 aoû 2016 | PAR Alain Foulon

Un mois après la tentative de coup d’État en Turquie, on peut dire que le président russe a réussi un coup magistral, nous confirmant une fois de plus ses dons de joueur d’échec. C’est lui qui a informé Recep Tayyip Erdogan qu’il se tramait quelque chose pour le renverser alors que l’OTAN, à laquelle appartient la Turquie, s’est révélée impuissante. Reste à savoir si cette impuissance n’était pas volontaire. En effet, la base d’Incirlik, au sud-est de la Turquie, depuis laquelle opère la flotte aérienne américaine de la Coalition contre Daech, aurait été l’un des sièges du complot anti-gouvernemental. Quel jeu trouble auraient joué une fois de plus les Américains ? On peut se poser la question. Il n’en reste pas moins que Vladimir Poutine a su saisir l’occasion pour susciter un étonnant rapprochement avec la Turquie. Les deux pays étaient en froid après qu’un avion russe eut été abattu en novembre 2015 sur la frontière turco-syrienne. Mais c’est désormais de l’histoire ancienne et le président Erdogan, très populaire dans son pays et vexé par les Occidentaux, semble revoir sa politique étrangère. C’est d’ailleurs tout un peuple, de près de 80 millions d’habitants, qui a été vexé et montre un certain ressentiment vis-à-vis de l’Europe. Le nationalisme turc est bien vivant et imprégné de la grandeur passée de l’empire ottoman. Ce que peuvent difficilement comprendre les technocrates qui dirigent une Union européenne qui a oublié son Histoire. On parle déjà de la reprise des relations économiques entre la Russie et la Turquie et même de la relance du projet de gazoduc « TurkStream ». En moins d’un mois, on a peut-être assisté à un tournant historique.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Russie-Turquie

UN TOURNANT HISTORIQUE

Un mois après la tentative de coup d’État en Turquie, on peut dire que le président russe a réussi un coup magistral, nous confirmant une fois de plus ses dons de joueur d’échec. C’est lui qui a informé Recep Tayyip Erdogan qu’il se tramait quelque chose pour le renverser alors que l’OTAN, à laquelle appartient la Turquie, s’est révélée impuissante. Reste à savoir si cette i...