ID

Madagascar

Une centrale hydroélectrique à 797 millions d’euros pour Eiffage

1 sep 2016 | PAR La rédaction | N°312
Financé par la Banque mondiale, le projet Sahofika est destiné à désengager l’État du secteur productif et à résoudre les problèmes d’alimentation en énergie électrique dans la capitale.

Spécialisé dans les métiers de la construction, de l’immobilier, du génie civil, du métal, de la route, de l’énergie et des concessions, le groupe français a été retenu par l’État malgache pour la centrale Sahofika destinée à alimenter en électricité Tananarive. Les principales centrales fournissent à peine 149 MW par jour pour le réseau interconnecté alors que les besoins quotidiens de la capitale sont de 200 MW et la demande est en hausse annuelle de l’ordre de 15 à 25 MW.
À Madagascar, l’État n’est pas en mesure d’investir dans de grands projets valorisant les énergies renouvelables et il doit s’en tenir à des centrales thermiques fonctionnant au gazole et au fioul lourd. Le recours à des opérateurs privés et au soutien des bailleurs de fonds s’avère nécessaire. C’est ainsi que le groupe français Eiffage a été retenu pour le projet Sahofika, centrale hydroélectrique située à 160 kilomètres au sud-est de la Capitale. Un projet de grande envergure car la centrale sera en mesure de fournir jusqu’à 300 MW garantis toute l’année et sur le long terme. Son potentiel pourrait même être augmenté jusqu’à 600 MW en cas de consommation importante dans la capitale et si une régulation importante est réalisée en amont. Annoncé en 2011, le projet a mis du temps avant d’aboutir grâce à un soutien financier de la Banque mondiale. Eiffage, qui se trouvait en compétition avec six entreprises d’origine allemande, chinoise, indienne et malgache, a finalement remporté l’appels d’offres pour ce méga projet de 797 millions d’euros. Les travaux devraient commencer d’ici la fin de l’année, ce qui permettrait aux habitants de Tananarive de profiter de l’apport de la centrale fin 2018. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Une centrale hydroélectrique à 797 millions d’euros pour Eiffage

Spécialisé dans les métiers de la construction, de l’immobilier, du génie civil, du métal, de la route, de l’énergie et des concessions, le groupe français a été retenu par l’État malgache pour la centrale Sahofika destinée à alimenter en électricité Tananarive. Les principales centrales fournissent à peine 149 MW par jour pour le réseau interconnecté alors que les besoins q...