Le billet

Maurice

Une présidente super-woman ?

15 juin 2015 | PAR Sharon Pudman

Une femme au plus haut sommet de l’État mauricien; rien de mieux que de prendre un moment pour apprécier cet événement historique. Première femme élue présidente à Maurice et dans l'océan Indien (quatrième en Afrique après le Liberia, le Malawi et la Centrafrique), la nomination d'Ameenah Gurib-Fakim redonne ses lettres de noblesse à une île Maurice qui n'est pas encore signataire du protocole de la SADC sur le Genre et le Développement. Même si la nouvelle présidente n'a pas été élue au suffrage universel mais choisie par le parti actuellement au pouvoir, il demeure qu'aujourd'hui Maurice est placée sur le devant de la scène internationale. Un coup de pub gratuit qui ferait pâlir tous ces communicants qui s'obstinent à faire de Maurice qu'une île touristique. Si nous nous posons encore la question de savoir « comment la femme peut-elle contribuer au développement socio-économique d'un pays? », il est temps d'enlever nos œillères. Mais ne nous méprenons pas car la bataille est loin d'être gagnée. La photo officielle prise le 5 juin dernier lors de la prestation de serment, démontre qu'il y a encore un long chemin à parcourir pour les femmes avant d'accéder aux portes du pouvoir. Sur vingt-deux membres du gouvernement qui posent, on ne dénombre que trois femmes (hors la chef de l’État).
11 %, voilà le pourcentage de femmes élues au Parlement mauricien en 2014. Des associations féminines militent en faveur de l'égalité des genres et préconisent un système de quota afin de faire émerger une masse critique.
Aujourd'hui, Ameenah Gurib-Fakim a deux gros défis à relever : en tant que femme, démontrer qu'elle a les épaules assez larges pour assumer cette fonction tout en sachant que la présidence n'a pas de rôle exécutif ;  de faire comprendre aux Mauriciens qu'elle n'est ni une reine, ni une Marianne des temps modernes mais simplement une femme dotée de compétences scientifiques, mondialement reconnue qui aspire à amener sa part de contribution à une île Maurice en mutation.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Une présidente super-woman ?

Une femme au plus haut sommet de l’État mauricien; rien de mieux que de prendre un moment pour apprécier cet événement historique. Première femme élue présidente à Maurice et dans l'océan Indien (quatrième en Afrique après le Liberia, le Malawi et la Centrafrique), la nomination d'Ameenah Gurib-Fakim redonne ses lettres de noblesse à une île Maurice qui n'est pas encore signataire d...