ID

Madagascar

Une rallonge de la BAD pour la centrale hydroélectrique Sahofika

1 aoû 2020 | PAR La rédaction | N°351
Les travaux ont déjà commencé en vue de la réalisation de ce gigantesque projet chiffré au total à 800 millions d’euros. © Neho

Après l’approbation d’une garantie partielle de 89 millions d’euros en décembre 2019 afin d’atténuer le risque de liquidité, ainsi qu’un soutien au projet de renforcement et d’interconnexion du réseau de transport d’électricité, la Banque africaine de développement (BAD) continue d’apporter son appui au projet de centrale hydroélectrique Sahofika. Via le Fonds africain de développement, elle a approuvé un prêt de 4,02 millions d’euros avec une composante de subvention (non précisée) pour financer la prise de participation de l’État malgache d’un total de 30 millions d’euros. « Le soutien au projet Sahofika illustre l’engagement de la BAD à fournir un accès à l’énergie abordable et de qualité à travers le continent pour une croissance durable et inclusive, tout en aidant les pays membres à exploiter de manière responsable leurs vastes ressources énergétiques renouvelables mais sous-développées. Le projet va libérer le potentiel hydroélectrique de Madagascar et diversifier son mix énergétique en faveur des énergies renouvelables à 90 % », déclare le Dr Kevin Kariuki, vice-président de la BAD chargé de l’Énergie, du Changement climatique et de la Croissance verte. Le projet du consortium Neho est situé à 100 kilomètres au sud-est de la capitale et comprend notamment la construction d’une centrale de 205 mégawatts qui, une fois en service, permettra à la compagnie nationale d’électricité d’économiser environ 100 millions d’euros par an en coûts de carburant tout en éliminant progressivement le besoin de subventions de l’État.
Il contribuera aussi à éviter 900 000 tonnes d’équivalent CO2 par an et permettra de réduire les coûts de l’énergie au profit de plus de huit millions de personnes car le gouvernement malgache s’est engagé à réduire, en contrepartie, les tarifs de l’électricité. L’objectif est d’abaisser le prix moyen du kilowattheure de 16 à 9 centimes d’euros. 
Rappelons que le consortium Neho rassemble Eiffage concessions, Themis, Groupe Eranove et le cabinet malgache Hydro ingénierie études et réalisations (HIER). Le projet est estimé à environs 800 millions d’euros au total dont une grande partie sera financée par les porteurs du projet (et probablement par d’autres partenaires à l’exemple de l’extension de l’aéroport d’Ivato)

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Une rallonge de la BAD pour la centrale hydroélectrique Sahofika

Après l’approbation d’une garantie partielle de 89 millions d’euros en décembre 2019 afin d’atténuer le risque de liquidité, ainsi qu’un soutien au projet de renforcement et d’interconnexion du réseau de transport d’électricité, la Banque africaine de développement (BAD) continue d’apporter son appui au projet de centrale hydroélectrique Sahofika. Via le Fonds ...