Une révolution est en marche dans l’aérien - Performance - Ecoaustral.com

Performance

Océan Indien

Une révolution est en marche dans l’aérien

1 juin 2017 | PAR Jean-Michel Durand | N°320
Dusan Kostic, directeur régional Afrique et Moyen-Orient de l’IATA : « En adoptant la norme NDC, les compagnies aériennes pourront différencier leurs produits et transformer la façon dont les produits aériens et non aériens sont vendus. » Davidsen Arnachellum
Entretien avec Dusan Kostic, directeur régional Afrique et Moyen-Orient de l’International Air Transport Association (IATA), au sujet de la NDC (New Distribution Capability) qui va faciliter la vente de billets et de services associés.

L’Eco austral : Est-ce qu’on peut dire que la New Distribution Capability (NDC) est la plus grosse innovation du secteur aérien depuis l’avènement des compagnies low-cost ?
Dusan Kostic
: On peut le dire car il s’agit d’une nouvelle norme de transmission des données pour la distribution des produits des compagnies aériennes par les agents de voyage et par les compagnies elles-mêmes. Elle est basée sur le langage XML, un langage informatique universel très flexible. Il permet l’échange d’informations « riches » comme la description du vol, de la cabine, du repas, etc. Cela permet de personnaliser plus efficacement les prestations aériennes, et notamment les prestations optionnelles, en fonction du profil du voyageur. Avec la NDC, les compagnies aériennes pourront différencier leurs produits et transformer la façon dont les produits aériens et non aériens sont vendus. Il s’agit d’une personnalisation très fine des demandes et donc de l’offre de services.

Avec la NDC, les compagnies aériennes traditionnelles vont-elles bénéficier des méthodes de commercialisation des low-cost qui ont séparé le transport pur des autres services et méthodes ? 
Quelque part, effectivement, car la NDC distribue des produits personnalisés tout en permettant une plus grande différenciation des produits que celle disponible actuellement sur les GDS (Global Distribution System, les plates-formes électroniques de gestion des réservations comme Sabre, Galileo ou Amadeus). La NDC va faciliter la vente de billets et de services associés. Elle a été conçue avec les GDS. Les solutions utilisant les standards NDC distribueront des offres transparentes, incluant photos, vidéos et infographies, ce qui n’était pas possible auparavant. Les agences de voyage pourront offrir des services à plus forte valeur ajoutée et les consommateurs auront accès à une offre personnalisée et à des comparaisons plus pertinentes.

Avec la NDC, les compagnies aériennes vont-elles augmenter leurs revenus ?
Oui, notamment avec la vente des « Ancillary Services » ou services additionnels qui sont une source de revenus majeure tant pour les compagnies low-cost que régulières. La NDC va supprimer les contraintes et permettre aux compagnies d’augmenter leurs revenus en profitant de la vente de ces services. On parle ici de bagages, du choix du siège, de repas, mais aussi de l’accès aux salons privés et des transferts vers les hôtels. Cela peut aller jusqu’à la réservation de chambre. 

MAUREVA : UN POIDS LOURD MONDIAL
C’est dans les bureaux de cette entreprise mauricienne, filiale de Cirrus Informatique à La Réunion, que L’Eco austral a pu rencontrer Dusan Kostic. Il faut dire que Maureva, tout comme sa maison mère, est intéressée au premier chef par ces évolutions dans le secteur de l’aérien. Créée en 2004, elle est spécialisée dans la conception de solutions logicielles et de services pour les compagnies aériennes. C’est même l’un des partenaires stratégiques de l’IATA en tant que fournisseur de solutions technologiques de pointe. Elle a reçu, en 2016, la certification NDC de niveau 3, la plus haute certification délivrée par l’association internationale du transport aérien. Maureva est jusqu’à présent le seul fournisseur de solutions informatiques à l’avoir reçu en Afrique. 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

Une révolution est en marche dans l’aérien

L’Eco austral : Est-ce qu’on peut dire que la New Distribution Capability (NDC) est la plus grosse innovation du secteur aérien depuis l’avènement des compagnies low-cost ? Dusan Kostic : On peut le dire car il s’agit d’une nouvelle norme de transmission des données pour la distribution des produits des compagnies aériennes par les agents de voyage et par les compagnies elles-mêmes....