Performance

Madagascar

Visite du nouveau numéro un de la Banque mondiale

David Malpass a rappelé que le secteur de l’agriculture et de l’élevage est annoncé comme prioritaire. Photo : PRM
Le nouveau président de de la Banque mondiale a choisi Madagascar pour sa première visite officielle en Afrique. Signe de l’intérêt que porte l’institution financière à la Grande Île, avec à la clé un déblocage de 292 millions de dollars pour faire face aux grandes priorités.

Fin avril, David Malpass, le nouveau président du groupe de la Banque Mondiale (en fonction depuis le 9 avril), a effectué son premier voyage officiel à Madagascar. « J’ai choisi le continent africain pour ma première visite officielle en reconnaissant les nombreux et difficiles défis que doivent relever les dirigeants pour promouvoir la croissance économique, la sécurité et la bonne gouvernance », a-t-il déclaré. 
Sa visite a porté sur le travail de la Banque mondiale pour promouvoir la stabilité économique en Afrique et aider les populations à atteindre leurs objectifs de développement. Sa visite a aussi été une phase de suivi-évaluation permettant de mesurer les impacts du financement de l’institution dans la Grande Île et d’y apporter des améliorations éventuelles.

Marchés internationaux

Divers projets sont en effet mis en œuvre comme le projet de Développement à moindre coût de l’accès aux services électriques (Lead), le projet Pôle intégré de croissance (PIC) ou encore le projet de Croissance agricole et de sécurisation foncière (Casef) qui contribue au développement de l’agrobusiness orienté vers les marchés nationaux et internationaux. 
La Banque mondiale a récemment approuvé un financement de 292 millions de dollars pour faire face aux grandes priorités : 90 millions de dollars pour soutenir les familles les plus vulnérables via un filet de sécurité sociale ; 150 millions de dollars destinés à améliorer l’accès à l’électricité à plus de 10 000 entreprises, 500 centres de santé de base et plus de deux millions de Malgaches ; et  52 millions de dollars pour garantir un meilleur accès aux marchés pour les producteurs agricoles (2,5 millions Malgaches devraient recevoir des titres fonciers en 2022).
David Malpass a également déclaré soutenir les défis qui attendent le pays en termes de développement. À cet effet, la Banque mondiale va octroyer 100 millions de dollars d’appui budgétaire. Un montant de 450 millions de dollars est aussi en cours de négociation pour la seconde moitié de cette année « si le processus de développement d'un projet constructif avance bien ». Il est notamment nécessaire de respecter la transparence dans l’attribution des marchés publics.
Les infrastructures ne sont pas oubliées avec la réhabilitation de la route reliant Vangaindrano à Tolagnaro (Fort-Dauphin) qui désenclavera cette région à très fort potentiel agricole, minier et touristique. Lors de sa rencontre avec des producteurs de légumes, de riz et de lait qui approvisionnent l’industrie agroalimentaire, il a rappelé que le secteur de l’agriculture reste prioritaire.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Visite du nouveau numéro un de la Banque mondiale

Fin avril, David Malpass, le nouveau président du groupe de la Banque Mondiale (en fonction depuis le 9 avril), a effectué son premier voyage officiel à Madagascar. « J’ai choisi le continent africain pour ma première visite officielle en reconnaissant les nombreux et difficiles défis que doivent relever les dirigeants pour promouvoir la croissance économique, la sécurité et la bonne go...