Vitogaz veut promouvoir les avantages écologiques du gaz butane - Green - Ecoaustral.com

Green

Madagascar

Vitogaz veut promouvoir les avantages écologiques du gaz butane

Vitogaz a mis en place un réseau de distribution dense avec 14 distributeurs agréés sur tout le pays et 640 clients revendeurs. Njaratiana Rakotoniaina
En quinze ans de présence dans le pays, la filiale du Français Rubis est devenue leader dans la fourniture de ce produit qu’elle souhaite voir se développer encore plus car il est une bonne réponse à la déforestation.

Filiale malgache du groupe Rubis qui, à La Réunion, a racheté la SRPP (Société réunionnaise de produits pétroliers), Vitogaz a su tirer parti de la privatisation de Solima, la compagnie malgache de distribution de produits pétroliers, pour reprendre l’activité d’exploitation de gaz. En effet, elle a créé une filière complète d’importation, de stockage, de conditionnement et de distribution de gaz de pétrole liquéfié sous forme de butane. La démarche lui a assuré une autonomie complète de ses approvisionnements. Cela lui a également permis d’être le seul fournisseur des autres opérateurs locaux du secteur et même du marché como rien. La société se positionne aujourd’hui en leader avec 13 000 tonnes de gaz commercialisées chaque année auprès des particuliers, industriels et compagnies pétrolières. Elle n’a pourtant pas encore atteint son objectif, celui d’apporter une énergie de proximité, fiable, écologique, puissante et compétitive à une majorité de Malgaches. En effet, le marché énergétique du pays reste encore largement dominé par le bois.

UN RÉEL POTENTIEL DE DÉVELOPPEMENT

Le bois pèse pour plus de 90% dans le bilan énergétique national avec 450 000 tonnes de charbon consommées annuellement. Il est en effet plus accessible pour les ménages en termes de prix et de quantité. Le bois de chauffe est gratuit, surtout en milieu rural, et le charbon s’achète en petite quantité tous les jours. Cependant, l’essor du butane est possible car, en comparant la consommation de gaz et de sacs de charbon pour une famille moyenne (3 à 4 personnes), l’écart des dépenses mensuelles n’est que d’environ un euro. La tendance serait d’ailleurs en train de s’inverser car, au cours des trois dernières années, la demande en butane chez Vitogaz a connu une hausse de 8%. Le produit présente certains avantages comme son pouvoir calorifique trois à quatre fois supérieur au charbon et une émission de gaz à effet de serre deux fois inférieure. D’après Vincent Fleury, administrateur général de Vitogaz, le butane constitue ainsi un parfait substitut au bois énergie. Il peut d’ailleurs cadrer avec la nouvelle politique énergétique de l’État pour 2015-2030 qui vise à sauvegarder le patrimoine forestier par les énergies renouvelables. Vincent Fleury estime que « le gaz butane doit prendre la place qu’il mérite dans le mix énergétique du pays ». 

UNE POLITIQUE DE VULGARISATION

Pour asseoir la place du butane sur le marché national, Vitogaz mise sur une politique de vulgarisation. Depuis le départ, l’entreprise cherche à être physiquement proche des clients. Dans cette optique, elle a mis en place un réseau de distribution dense avec 14 distributeurs agréés sur tout le pays et 640 clients revendeurs. Par ailleurs, même si la chute du cours du pétrole brut en est le facteur principal, la société a baissé ses tarifs de 20% en un an pour attirer le maximum de ménages. Et pour les trois ans à venir, elle poursuivra ses actions de promotion, d’animation et de sensibilisation de la po-pulation. Elle pense également amener les industriels à passer au butane en profitant du cadre législatif et règlementaire fixant les conditions d’utilisation du bois énergie dans leur secteur. Il faut signaler que plusieurs pays africains ont détaxé le gaz et les équipements y afférents dans le cadre d’une politique de transition énergétique. Vitogaz compte sur des mesures similaires à Madagascar.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Vitogaz veut promouvoir les avantages écologiques du gaz butane

Filiale malgache du groupe Rubis qui, à La Réunion, a racheté la SRPP (Société réunionnaise de produits pétroliers), Vitogaz a su tirer parti de la privatisation de Solima, la compagnie malgache de distribution de produits pétroliers, pour reprendre l’activité d’exploitation de gaz. En effet, elle a créé une filière complète d’importation, de stockage, de conditionnement et de d...