Edito

Madagascar

VIVE LA REINE !

11 juin 2015 | PAR Alain Foulon

En 1895, il y a exactement 120 ans, la République française faisait officiellement de la Grande île un protectorat, sous la contrainte militaire, après dix ans de protectorat déguisé contre lequel luttait la reine Ranavalo III. Deux ans plus tard, cette dernière était déportée à La Réunion, puis en Algérie où elle mourra, alors que la Grande île était devenue une colonie en 1896. La République française mettait fin à un mouvement d’unification du pays, sous l’impulsion des Merinas (l’ethnie la plus importante et à laquelle appartenait Ranavalo), qui ressemblait fort à la manière dont s’était construite la France. Si je dis la « République française » et non la France à propos de l’auteur de cette œuvre funeste, c’est qu’une monarchie n’aurait pas eu la mauvaise idée de renverser et de déporter une reine et puis, surtout, ce sont les républicains et plus précisément la gauche française qui soutenaient le colonialisme à l’époque, alors que la droite y voyait surtout du gaspillage d’argent. Mais les républicains socialistes, convaincus de leur supériorité, voulaient apporter la « Lumière » au reste de l’humanité et, en particulier, à ces peuples « archaïques » du Sud. Une reine, avec suffisamment de fortune personnelle pour se prémunir contre la corruption, et avec un pouvoir absolu entre les mains, c’est sans doute ce qu’il faudrait aujourd’hui à Madagascar pour enfin décoller. Et non pas une démocratie occidentale qui ne fait que générer toujours plus de califes. En version moderne, nous dirons, qu’il faudrait à Madagascar un Lee Kuan Yew, cet homme de poigne qui a fait d’un petit village de pêcheurs – Singapour – une puissance économique de premier plan.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

VIVE LA REINE !

En 1895, il y a exactement 120 ans, la République française faisait officiellement de la Grande île un protectorat, sous la contrainte militaire, après dix ans de protectorat déguisé contre lequel luttait la reine Ranavalo III. Deux ans plus tard, cette dernière était déportée à La Réunion, puis en Algérie où elle mourra, alors que la Grande île était devenue une colonie en 1896. L...