Performance

Réunion

Vous roulez peut-être en voiture… turque !

1 aoû 2019 | PAR Ignace de Witte | N°342
Ce BMW X7 vient de l’usine BMW de Spartanburg (Caroline du Sud, États-Unis), où toute sa production est localisée.
Le marché automobile de La Réunion a battu l’an dernier un nouveau record historique, avec 467 millions d’euros de voitures neuves, dont aucune n’est construite à La Réunion. Elles viennent toutes de l’extérieur et parfois de pays inattendus.

Cocorico ! Les marques françaises sont toujours en tête du classement des voitures neuves commercialisées à La Réunion, au classement général, dans la catégorie VP  (véhicules particuliers) comme dans la catégorie VUL (véhicules utilitaires légers). Par contre, marque française ne veut pas automatiquement dire « made in France ». La preuve : la voiture la plus fabriquée en France est la… Yaris, dans l’usine Toyota de Valenciennes ! À l’inverse, Peugeot, Citroën et Renault commercialisent à La Réunion des voitures qui sortent souvent d’usines situées en dehors de l’Hexagone. C’est ainsi que de nombreuses Renault qui roulent à La Réunion sont fabriquées en Turquie qui, faut-il le rappeler, n’est pas membre de l’UE. 
La logique industrielle veut que ce n’est pas un pourcentage de la fabrication totale qui est délocalisée mais que cela fonctionne par lignes d’assemblage entières. Sur la quarantaine de modèles fabriqués par les trois constructeurs français, 18 sont assemblés en France contre 22 à l’étranger. Dans le contexte européen actuel, c’est la seule solution que les constructeurs français ont trouvée pour améliorer leur compétitivité. L’exode industriel vers des pays à faible taux de main d’œuvre prend même de plus en plus d’ampleur : PSA vient d’inaugurer une nouvelle usine au Maroc et la future DS 8 qui sera lancée en novembre 2019 sera, selon nos informations, assemblée en Chine et réimportée en France !
Les marques françaises ne sont pas les seules dans ce cas : BMW importe certains modèles des États-Unis (X5, X6 et X7) ; Land Rover possède une usine en Slovaquie, qui va produire le nouveau Defender (pour éviter les soucis du Brexit) ; la Volkswagen Polo est assemblée en Espagne ; la Volvo S90 est intégralement fabriquée en Chine et réimportée en Europe, etc.

Venus d’on ne sait où…

Le grand public est de plus en plus conscient de ce phénomène de mondialisation, avec comme conséquence que le chauvinisme qui faisait qu’en France, on achetait français pour préserver nos emplois, a totalement disparu, avec des conséquences. Aujourd’hui, les marques françaises ne sont plus majoritaires sur le marché français et réunionnais. Même dans les marchés publics, cela se ressent. On peut ainsi croiser à La Réunion des bus de marque Yutong, venus vraiment d’on ne sait où (en tous cas pas de France ni même d’Europe, où pourtant on sait fabriquer des bus). Bientôt, cela ne choquera personne si on voit le préfet se déplacer en coréenne !
En nombre de voitures neuves (VP + VUL), les ventes additionnées de Renault, Peugeot et Citroën à La Réunion représentaient l’an dernier 46 % du total, contre 48 % il y a cinq ans de cela (2014). D’après les statistiques des Douanes, en valeur CAF (Coût Assurance Fret), on importe encore plus de France que de l’étranger, mais, comme nous venons de l’expliquer, cela ne veut pas dire que ce sont des marques françaises. Certains circuits commerciaux sont complexes. 
La part de voitures importées de France/étranger (en valeur CAF) est passé de 55 % à 53 %, suivant donc la même courbe à la baisse que les unités. Les pays d’où nous importons principalement nos voitures sont, en valeur CAF : France, Allemagne, Turquie, Espagne, Grande-Bretagne, République tchèque.
Pour rappel, l’automobile représente le deuxième poste de dépense du budget des ménages (après le logement et devant l’alimentation) et le fait d’acheter de plus en plus de produits provenant de l’étranger a forcément des conséquences sur l’économie nationale.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Vous roulez peut-être en voiture… turque !

Cocorico ! Les marques françaises sont toujours en tête du classement des voitures neuves commercialisées à La Réunion, au classement général, dans la catégorie VP  (véhicules particuliers) comme dans la catégorie VUL (véhicules utilitaires légers). Par contre, marque française ne veut pas automatiquement dire « made in France ». La preuve : la voiture la plus fabriquée en France...