ID

Monde

Wall Street à l’assaut de la démocratie

15 nov 2021 | PAR La rédaction | N°363



« Comment les marchés financiers accroissent les inégalités » : le soustitre de ce livre de Georges Ugeux, spécialiste de la finance internationale, qu’il enseigne à la Columbia University School of Law, est explicite. Et l’auteur sait de quoi il parle puisqu’il a assumé pendant sept ans les fonctions de vice-président du New York Stock Exchange, puis a fondé Galileo Global Advisors, une société spécialisée dans le conseil international. 
En pleine pandémie mondiale, l’indice Dow Jones dépassait le cap des 30 000 points. Alors que l’économie faisait face à une récession brutale, les indices boursiers caracolaient en tête des records et ignoraient l’accumulation des menaces pesant sur la stabilité économique, sociale et financière de la planète. 
Cette déconnexion entre l’économie réelle et les marchés financiers atteint le coeur même de nos démocraties. Elle repose sur plusieurs piliers : l’influence (et la corruption) des responsables politiques par les acteurs des marchés ; la vision court-termiste de l’horizon boursier qui fragilise les infrastructures ; la décision des banques centrales de sacrifier les épargnants au profit des emprunteurs ; des soutiens massifs aux grandes entreprises et surfaces au détriment des PME et des indépendants. 
Cette année 2020 nous aura démontré qu’une nouvelle forme de capitalisme solidaire devra succéder au « tout pour l’actionnaire ». Cette révolution sera le seul moyen d’empêcher que la démocratie se déroule dans la rue. 

« Wall Street à l’assaut de la démocratie », par Georges Ugeux. Éditions Odile Jacob (octobre 2021), 272 pages. Prix : 22,90 euros

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Monde

Wall Street à l’assaut de la démocratie

« Comment les marchés financiers accroissent les inégalités » : le soustitre de ce livre de Georges Ugeux, spécialiste de la finance internationale, qu’il enseigne à la Columbia University School of Law, est explicite. Et l’auteur sait de quoi il parle puisqu’il a assumé pendant sept ans les fonctions de vice-président du New York Stock Exchange, puis a fondé Galileo ...