Leader

Maurice

Zaahirah Muthy, artiste globalement mauricienne

Zaahirah Muthy considère que Dubaï est un hub économique et touristique de premier plan, une région en pleine effervescence artistique et, incidemment, « un pays moderne où le droit des femmes et leur sécurité sont assurés ». DR
En novembre 2017, elle a concrétisé un vieux rêve en installant à Dubaï sa propre galerie de peinture sur The Palm, l’île artificielle où se trouvent certains des plus beaux hôtels au monde. Une étonnante « success story » de Maurice aux Émirats arabes unis.

En 2011, l’artiste mauricienne Zaahirah Muthy a choisi de faire le grand saut et de vivre à Dubaï. Elle considère que cet émirat est un hub économique et touristique de premier plan, une région en pleine effervescence artistique et, incidemment, « un pays moderne où le droit des femmes et leur sécurité sont assurés ». Après une exposition en mai-juillet 2017, My Blue Collection, au One & Only Royal Mirage et fort bien accueillie par la presse dubaïote, elle a ouvert en novembre dernier sa propre galerie d’art, la R Gallery,  au Retreat Palm Jumeirah, le nouvel hôtel du groupe français Accor sur The Palm, l’île artificielle où se trouvent certains des plus beaux hôtels du monde, dont le 7-étoiles Atlantis.

Socialement engagée

L’exposition d’ouverture a eu lieu en présence de la présidente de la République de Maurice de l’époque, Ameenah Gurib Fakim, sur le thème « The Wall of Happiness »,  avec pas moins de 42 artistes de 24 pays rassemblés, en phase avec le positionnement du nouveau Sofitel, clairement axé sur le bien-être. La féminité est un élément majeur qui ressort des œuvres exposées. Un charme, une douceur, une finesse bien à l’image de Zaahirah Muthy, mais également de la communauté d’artistes qu’elle a su rassembler autour d’elle.
Depuis l’enfance, Zaahirah Muthy s’est toujours affirmée comme un leader d’opinion et une femme de caractère. Toute petite, elle commence à peindre sur les murs de sa chambre et ses parents, dans leur grande sagesse, n’ont pas chercher à réprimer sa passion naissante. Elle a ensuite enchaîné les bons points avec un oscar de la Jeunesse en 2001, décerné par le ministère de la Jeunesse et des Sports, une exposition à la Galerie Max Boullé à Curepipe en 2003 et une exposition à la Galerie Malcolm de Chazal de Curepipe en 2008. Parallèlement, elle est un acteur social engagé qu’on a vu travailler auprès des toxicomanes à travers le Programme Méthadone, auprès de Nicolas Ritter pour l’association mauricienne antisida Pils, pour le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) dans le centre gérant les enfants des rues, venant en aide aux prostituées de Port-Louis ou encore comme membre de la Croix-Rouge sur des projets éducatifs.


La féminité est un élément majeur qui ressort des œuvres exposées. Un charme, une douceur, une finesse bien à l’image de Zaahirah Muthy, mais également de la communauté d’artistes qu’elle a su rassembler autour d’elle.  DR
 

Une ambition globale

Mais l’île Maurice était sans doute devenue trop petite pour cette femme ambitieuse qui  choisit en 2011 de prendre son envol pour les Émirats arabes unis et Dubaï. Son succès, après deux à trois ans d’adaptation, ne s’est pas démenti et la voici aujourd’hui poursuivant son rêve d’artiste et de médiateur culturel autour de belles causes. C’est ainsi qu’elle a créé en 2011 l’association Zee Arts, afin de mieux faire connaître les jeunes peintres du Moyen-Orient. Cela, tout en menant en parallèle une carrière professionnelle réussie et en assumant son rôle d’épouse et de maman.
Depuis cinq ans, Zaahirah Muthy s’est également imposée comme commissaire de multiples expositions dans les Émirats et à Maurice. En plus de My Blue Collection en 2017, notons une exposition à l’Alliance française à Bell-Village en 2009, une exposition intitulée White Spirit en 2011 au Flora Creek Hotel à Dubaï ou encore une exposition sur l’indépendance de Maurice en mars 2016 à Flacq Cœur de Ville. Mais la consécration est arrivée quand elle a été nominée pour le Universal Art Award dont la remise des prix a eu lieu à la Villa Borghese à Florence, en janvier 2018. Mais ce n’est pas tout ! Elle a été également invitée aux Feminine World Awards à Mumbai, en Inde, en février 2018 et au 6th Annual Ras Al Khaimah Fine Arts Festival dans les Émirats arabes unis. Son association Zee Arts a enfin lancé une exposition rassemblant cent femmes à Dubaï pour la Journée mondiale de la femme, le 8 mars dernier. 


Poursuivant son rêve d’artiste et de médiateur culturel autour de belles causes, elle créé en 2011 l’association Zee Arts afin de mieux faire connaître les jeunes peintres du Moyen-Orient.  DR


Le monde n’attend pas Maurice

Une ambition globale, dans une ville-monde. Qu’une jeune Mauricienne fasse autant pour les arts dans cette ville mondiale qu’est Dubaï est en soi chose surprenante. Qu’elle réussisse à jouer un rôle d’agrégatrice et de découvreuse de talents, à travers son association Zee Arts, est révélateur de son leadership et de sa vision artistique. Qu’elle modélise tout cela autour de causes à défendre, à la fois sociales et féminines, dénote  une personne d’exception. Et qu’elle soit reconnue dans l’une des plus belles villes du monde, ce véritable musée à ciel ouvert qu’est Florence, apporte une couleur de plus au tableau !
Foncez, croyez en vos rêves ! Donnez-vous les moyens de réussir, même si cela doit impliquer un départ vers des horizons où la création offre un marché, donc un avenir. Certains pensent naïvement que « l’île Maurice, c’est le monde », parce que sa population vient de trois continents. Nous dirions plutôt, comme le démontre Zaahirah Muthy, en portant si joliment les couleurs mauriciennes, que « le monde n’attend pas Maurice », mais que c’est à Maurice de conquérir le monde ! 

`

Depuis cinq ans, Zaahirah Muthy s’est également imposée comme commissaire de multiples expositions dans les Émirats et à Maurice. En plus de My Blue Collection en 2017 à Dubaï, à noter une exposition sur l’indépendance de Maurice en mars 2016 à Flacq Cœur de Ville.  DR

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Zaahirah Muthy, artiste globalement mauricienne

En 2011, l’artiste mauricienne Zaahirah Muthy a choisi de faire le grand saut et de vivre à Dubaï. Elle considère que cet émirat est un hub économique et touristique de premier plan, une région en pleine effervescence artistique et, incidemment, « un pays moderne où le droit des femmes et leur sécurité sont assurés ». Après une exposition en mai-juillet 2017, My Blue Collection, au ...