Performance

Réunion

ZEOP premier fournisseur d’accès Internet compatible IPv6

22 juil 2014 | PAR La rédaction
« Les clients qui le souhaitent vont pouvoir nous appeler et passer sous protocole IPv6 parce que leur usage internet le nécessite. » - Ipreunion.com
Martin Vigneau, directeur des technologies de l’opérateur réunionnais, explique dans cet entretien les enjeux de cette réussite réunionnaise élaborée et développée en collaboration avec la filière Réseaux et Télécom de l’IUT de Saint Pierre.

L’Eco austral : Qu’est-ce que le protocole IPv6 ?

Martin Vigneau : Comme nos adresses postales, les adresses IP sont les adresses qui permettent à tous les équipements de télécommunication ou informatiques de communiquer entre eux. Concrètement, lorsque vous surfez sur internet, vous envoyez votre adresse IP au serveur, qui sait ainsi renvoyer à votre adresse les informations que vous avez demandées comme le fichier, la vidéo, la photo ou la page internet consultée par exemple. À l'origine d'Internet, on a défini les adresses selon un format, dit IPv4, qui permet d'avoir près de 5 milliards d'adresses. Dans les années 70, cela paraissait énorme, mais aujourd'hui, avec tous les ordinateurs, mais aussi les smartphones, les entreprises, les caméras, les distributeurs de billet et les millions d’objets connectés, on atteint les limites du système. C'est pour cela que les acteurs de l’Internet mondial ont défini un nouveau système d'adresses appelé IPv6, qui permet d'obtenir des milliards de milliards d'adresses. On a profité de ce nouveau système pour y intégrer des mécanismes de qualité et de sécurité pour améliorer encore internet.
L’explosion de l’Internet à l’échelle planétaire fait que le protocole IPv4 – pour les adresses IP - va commencer à saturer et pourrait limiter l’accès à des sites Internet de nouvelle génération. Au contraire, le nouveau protocole IPv6 permet d'obtenir des milliards de milliards d'adresses. - Stocklib

L’explosion de l’Internet à l’échelle planétaire fait que le protocole IPv4 – pour les adresses IP - va commencer à saturer et pourrait limiter l’accès à des sites Internet de nouvelle génération. Au contraire, le nouveau protocole IPv6 permet d'obtenir des milliards de milliards d'adresses.

Le risque de rester sous IPv4 serait donc, à terme, de ne plus pouvoir créer, héberger ou transporter vers les clients les sites Internet de nouvelle génération ?

En effet, nous souhaitions anticiper rapidement ce nouveau protocole. Notre ambition chez Zeop est d’anticiper les évolutions technologiques autour de l’Internet. Nous ne proposons pas que du très haut débit en fibre optique, nous devons aussi garantir la sécurité et l’évolution des sites internet transportés vers nos clients.

 L’IPv6 est il indispensable ?

Oui, d’ici peu, la saturation de l’IPv4 sera telle que des blocages de sites web de plus en plus nombreux vont apparaître. Déjà, les organismes de régulation d'Internet en Europe, en Asie et en Amérique ne distribuent plus d'adresse IPv4. C’est pour cette raison qu’il faut se tenir prêt dès maintenant !

L’IPv5 n’a-t-il jamais existé ? Pourquoi ce passage directement de IPv4 vers IPv6 ?

Il n’y a pas eu vraiment d’IPv5. Ce protocole est resté un protocole de recherche et de test. C'est la base qui a permis de définir l'IPv6.

Donc, l’IPV6 remplace l’IPv4 ?

À terme, oui. Mais pendant une période intermédiaire qui commence dès aujourd'hui chez Zeop, il vient en plus, tout simplement. Ils vont coexister, tout simplement, le temps que tous les équipements basculent peu à peu. Dans quelques années, la bascule sera complète et on pourra arrêter l'IPv4.

Comment Zeop a-t-il réussi à rendre compatible son réseau en IPv6 ?

Ce projet fondamental et technologique a été réalisé en collaboration entre les ingénieurs Zeop et l’IUT de Terre Sainte à Saint Pierre, avec ses étudiants réseaux et Telecom. Le travail a duré plusieurs années et a permis de faire progresser les étudiants par le biais de ces travaux appliqués au monde de l’entreprise. Pour les étudiants, c'est un projet très intéressant car il permet de se plonger dans le cœur même du réseau Internet. Certains de ces étudiants nous rejoignent pour des stages ou pour leur premier métier.

L’IPv6 est un protocole finalement déjà ancien et pourtant, vous êtes le premier opérateur à rendre compatible votre réseau. Pourquoi ce retard ?

Ce n’est pas une question de retard. L'IPv6 a certes été défini depuis plusieurs années, mais il faut que tout l'écosystème (les routeurs, les sites internet, les modems, etc...) s'adaptent petit à petit. La question que nous devions régler était plutôt d’être prêts au bon moment. Et ce moment est arrivé car le passage sous Ipv6 se fait pressant.

Concrètement pour les clients, que va-t-il se passer ?

Les clients qui le souhaitent vont pouvoir nous appeler et passer sous protocole IPv6, parce que leur usage internet le nécessite. Le passage sous ce protocole est gratuit mais nécessite des vérifications de compatibilité avec nos équipes. Puis, petit à petit, un groupe d'adresses IPv6 sera attribuée à chaque client Zeop en plus de son IPv4. Nous estimons que d'ici 12 à 18 mois, chaque client Zeop disposera à la fois d’une adresse en IPv4 et en IPv6.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

ZEOP premier fournisseur d’accès Internet compatible IPv6

L’Eco austral : Qu’est-ce que le protocole IPv6 ? Martin Vigneau : Comme nos adresses postales, les adresses IP sont les adresses qui permettent à tous les équipements de télécommunication ou informatiques de communiquer entre eux. Concrètement, lorsque vous surfez sur internet, vous envoyez votre adresse IP au serveur, qui sait ainsi renvoyer à votre adresse les informations que vous...