Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Réunion

Les « Cafés Éco » de Nexa, nouveaux rendez-vous de l’économie

L’agence régionale de développement Nexa se réorganise progressivement sous l’impulsion de son nouveau directeur, Fabrice Vandomel (voir L’Éco austral n°378). L’organisation d’échanges sur la conjoncture économique fait partie de ses premières initiatives. Baptisés Cafés Éco, ils ont été lancés le 23 mai, lors de la publication de la note de conjoncture pour le 4ème trimestre 2022 et premières observations pour le début de l’année 2023. Autour de la table, une dizaine de participants représentaient diverses organisations socio-professionnelles dont la CPME Réunion.

Frédéric Lorion, statisticien responsable de l’Observatoire de Nexa, a rappelé les limites des données accessibles, qui contrarient parfois les analyses. Pour des raisons techniques, il est ainsi devenu impossible de calculer le montant de la dépense publique et donc sa courbe dans le temps. Dans un autre registre, on ne sait plus quels sont les pays destinataires des exportations réunionnaises, les Douanes s’abstenant désormais de fournir des données trop fines, qui permettraient d’identifier les entreprises concernées et donc de connaître leur chiffre d’affaires.

Au-delà des alertes nécessaires sur les inévitables biais statistiques qui viennent perturber l’analyse de la conjoncture, ce Café Éco a permis d’évoquer divers signaux négatifs, dont un taux d’inflation sous-jacente (structurelle, hors produits alimentaires frais et produits pétroliers) à un niveau élevé. Autre interrogation majeure : l’amorce d’une baisse de la consommation – principale moteur de l’économie réunionnaise -, constatée depuis la fin 2022, n’est-elle qu’un rééquilibrage après le rebond qui avait suivi la sortie de la crise sanitaire ? Ou annonce-t-elle un ralentissement global de la machine économique ? De même, le ralentissement des transactions immobilières et la baisse de la mise en chantier de logements n’augurent rien de bon.

Cette première rencontre a également été l’occasion de mettre en avant le portail open data Nextat, sur lequel l’agence de développement partage de nombreuses données. La deuxième édition des Cafés Éco devait se tenir le 5 juillet au Port dans les locaux de l’Adir (l’association des industriels). Elle était, en effet, plus particulièrement consacrée à l’industrie.