Performance

Madagascar

La croissance de la téléphonie mobile parmi les dix plus fortes d’Afrique

Selon les derniers chiffres officiels publiés par l’OMERT (Office de régulation des télécommunications à Madagascar), le nombre d'utilisateurs de mobile est passé de 4 833 842 en 2008 à 8 778 792 en 2012. - Stocklib 
Selon la GSM Association, qui regroupe 850 opérateurs dans le monde entier, la Grande île devrait dépasser nettement les 9 millions d’utilisateurs en 2014 alors que le taux de pénétration du mobile se situait à seulement 28% en 2013.

L’Afrique est devenue le second marché mondial du mobile au début de l’année 2014 derrière l’Asie, avec 650 millions d’utilisateurs, selon la Banque mondiale. On estimait le marché africain du mobile à 46,2 milliards d’euros à la fin de l’année 2013 et il pourrait dépasser les 180 milliards d’euros en 2020, selon la GSM Assocation (GSMA) qui regroupe 850 opérateurs de téléphonie mobile et 200 fabricants et industriels du secteur à travers 218 pays du monde (source Wikipédia). Un autre groupe d’observateurs, l’Arab Advisors Group (AAG), a récemment publié ses propres analyses sur le marché du mobile en Afrique. Selon cette étude, une forte croissance est enregistrée dans dix pays africains : Côte d’Ivoire, Ethiopie, Ghana, Madagascar, Mozambique, République démocratique du Congo, Sénégal, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe. Le taux moyen de pénétration du mobile dans ces dix pays classés par l’AAG se situait à 64% fin 2013. À comparer avec le taux de pénétration de 28% à Madagascar (chiffres de la GSMA), mais il semble que la Grande île rattrape à grande vitesse son retard.

UN DOUBLEMENT À MADAGASCAR SUR LES SIX PROCHAINES ANNÉES

Les analyses de l'AAG prennent en compte d'abord l’environnement politico-économique de chaque pays, puis suivent l’historique de la croissance du mobile, les investissements dans le 3G, les types de licences à venir, à l’exemple du 4G accompagnant l’Internet mobile, la capacité de couverture et la stratégie des opérateurs présents ainsi que leur nombre dans chaque pays.
Sur un marché en forte croissance, Madagascar pourrait enregistrer un doublement du nombre de clients en six ans. Selon les derniers chiffres officiels publiés par l’OMERT (Office de régulation des télécommunications à Madagascar), ce nombre est passé de 4 833 842 utilisateurs de mobile en 2008, début de la crise politique sur la Grande île, à 8 778 792 en 2012. Avec le dénouement de cette crise politique qui a durement touché l’économie malgache, les observateurs et les opérateurs présents dans ce secteur tablent sur un nombre dépassant largement les 9 millions d’utilisateurs à Madagascar en 2014. À signaler néanmoins que Madagascar fait partie des pays où les opérateurs sont les plus lourdement taxés, selon une étude du cabinet Performance Management and Consulting (PMC). Si, dans les pays de l’Afrique sub-saharienne, le niveau moyen de taxe s’élève à 30%, il atteint 45% à Madagascar, 40% au Gabon et 53% en Zambie.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

La croissance de la téléphonie mobile parmi les dix plus fortes d’Afrique

L’Afrique est devenue le second marché mondial du mobile au début de l’année 2014 derrière l’Asie, avec 650 millions d’utilisateurs, selon la Banque mondiale. On estimait le marché africain du mobile à 46,2 milliards d’euros à la fin de l’année 2013 et il pourrait dépasser les 180 milliards d’euros en 2020, selon la GSM Assocation (GSMA) qui regroupe 850 opérateurs de tél...