Performance

Madagascar

Participation à l’Exposition universelle Milano 2015

Avec une superficie de 1,1 million de mètres carrés, l’exposition universelle de Milan vise 20 millions de visiteurs et devrait accueillir quelque 175 pays. Son budget devrait atteindre une vingtaine de milliards d’euros.
La Grande île a confirmé sa présence à cette exposition de six mois (1er mai-31 octobre 2015) et disposera d’un espace de 60 mètres carrés pour mettre en avant son écosystème marin.

« À la découverte de la biodiversité marine : se nourrir sainement et durablement », tel est le thème retenu par la délégation malgache en vue de promouvoir la destination, les produits spécifiques et l’identité de Madagascar. La délégation malgache, représentée par le ministère du Commerce et de la Consommation, mettra en valeur la protection et la valorisation des écosystèmes marins, entre autres les récifs coralliens, les mangroves et les produits halieutiques nationaux. Tovonirina Ratsimbarison, commissaire du Commerce et de la Concurrence et commissaire général de la section Madagascar à l’Expo Milano 2015, met l’accent sur l’expo « Business Matching » qui se tiendra dans le cadre de ce rendez-vous mondial. Il s’agit d’une plateforme conçue pour promouvoir et faciliter le développement de nouvelles relations commerciales internationales durant l’exposition. À travers des outils innovants, cette plateforme donnera à toutes les entreprises étrangères l’opportunité d’interagir et de créer un calendrier de réunions B2B personnalisé en Italie.

PROTÉGER LE PATRIMOINE NATUREL MALGACHE

L’exposition universelle sera surtout l’occasion pour Madagascar de mettre en avant son patrimoine naturel et la nécessité d’assurer sa protection. Quelque 3 000 espèces animales ont été soumises à un programme dénommé « Espèces » de l’Union internationale pour la Conservation de la nature (UICN), en 2014, pour être inscrites sur une liste rouge. 251 espèces ont fait l’objet d’une évaluation selon les critères de l’UICN. Parmi elles, 48 espèces (19 %) ont été classées en danger critique, 109 (43 %) en danger et 94 (38 %) vulnérables. Le secteur privé, regroupé au sein de l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) a de nouveau tiré la sonnette d’alarme en interpellant les autorités compétentes sur ce drame écologique. Principaux poumons du secteur touristique, les patrimoines nationaux en matière de biodiversité constituent les motivations des visites touristiques à Madagascar. La mise en œuvre d’une stratégie nationale se révèle indispensable. D’autant plus que la criminalité environnementale est désormais placée par les experts internationaux au quatrième rang mondial des commerces illicites après les stupéfiants, les contrefaçons et les trafics d’êtres humains. La Grande île abrite plus de 14 000 espèces de plantes à fleurs avec un taux d’endémisme élevé à tous les niveaux taxonomiques : 5 familles de flores endémiques, 161 des 490 arbres autochtones endémiques et 96 % des 4 220 espèces endémiques.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Participation à l’Exposition universelle Milano 2015

« À la découverte de la biodiversité marine : se nourrir sainement et durablement », tel est le thème retenu par la délégation malgache en vue de promouvoir la destination, les produits spécifiques et l’identité de Madagascar. La délégation malgache, représentée par le ministère du Commerce et de la Consommation, mettra en valeur la protection et la valorisation des écosystèmes ...