Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Agri Resources Group s’associe à l’ADD-OI et au PNUD pour développer une chaîne d’approvisionnement durable de la vanille

  • C’est avec l’engagement d’État malgache et le soutien du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) qu’Agri Resources (Mauritius) et les Assises du Développement Durable de l’Océan Indien (ADD-OI), ont signé un protocole d’accord pour collaborer sur le développement d’une chaîne d’approvisionnement durable de la vanille dans notre région. L’accord a été signé à Madagascar, lors de la première conférence sur le développement durable de l’océan Indien.

Cet accord comprend des projets d’agriculture durable, de restauration des terres, d’agroforesterie (association d’arbres et de cultures ou d’animaux sur une même parcelle, ndlr.) et de préservation de la biodiversité, ainsi que la création d’emplois locaux et d’opportunités économiques et la formation des communautés locales. Ces projets à long terme ont la capacité de créer une rentabilité directe bénéficiant de l’expérience d’Agri Resources Group dans la réalisation de ces activités.
Le groupe Agri Resources se développe dans l’océan Indien depuis 2015. Son cœur de métier comprend la culture, l’approvisionnement, la transformation et la commercialisation de la vanille et des épices. Il gère aujourd’hui trois plantations (un total de 145 ha), deux sites de transformation et d’exportation, une distillerie d’huiles essentielles, et travaille avec un réseau de plus de 1 700 petits agriculteurs.
Le protocole d’accord identifie deux domaines prioritaires de collaboration stratégique : la gestion durable des ressources naturelles vivantes et de l’utilisation des terres, ainsi que le progrès socio-économique et l’autonomisation des communautés d’agriculteurs sur les îles.

  • Hors-texte
    Les Assises du Développement Durable de l’Océan Indien (ADD-OI) du secteur privé interviennent en réponse à l’engagement pris par les huit îles de l’océan Indien (Madagascar, les Maldives, Union des Comores, Maurice, Seychelles, la France (Réunion et Mayotte) et Zanzibar) de lutter activement contre le réchauffement climatique via des projets concrets, ciblés et impliquant transversalement les 8 îles et également trois pays partenaires privilégiés que sont le Maroc, les Émirats Arabes Unis et l’Inde.