Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Réunion

Aides : la Région aux devants des entreprises

La Région lance en septembre un vaste plan d’action pour inciter les entreprises, y compris les plus petites, à solliciter les aides qu’elle gère, sur fonds propres ou dans le cadre des programmes européens.

S’il est heureux que nombre d’entreprises réunionnaises soient familières des montages de dossiers pour décrocher des aides, trop de TPE-PME estiment que l’exercice est hors de leur portée, répète le Conseil régional depuis l’année dernière et l’élaboration de son programme de « nouvelle économie ». Le régime d’aides du nouveau programme européen Feder, ouvert en avril dernier, facilite ainsi le recours à des consultants en mesure d’accompagner les entreprises candidates à une subvention et de garantir l’aboutissement de leurs démarches. Encore faut-il que les entrepreneurs concernés connaissent l’existence des mesures et leurs critères d’éligibilité. Tel est l’objectif de la vaste campagne de communication que s’apprête à lancer la collectivité en direction du monde économique. Le 7 septembre prochain, un séminaire sera organisé au domaine du Moca, Montgaillard, à destination de tous les partenaires de la Région qui ont vocation à accompagner les entreprises, pour qu’ils se familiarisent avec le catalogue des aides en vigueur.

Un guide pratique des aides

Ces dernières seront synthétisées dans un guide pratique inédit, ou seront présentées simplement les dizaines d’aides du programme Feder auxquelles peuvent prétendre les entreprises, mais également les aides financées par les fonds propres de la Région. L’initiative a été présentée au Moca le 5 juillet dernier par Huguette Bello et son vice-président en charge de l’économie, Patrick Lebreton, en présence des 132 agents de la Région qui animent les différentes directions en charge d’instruire les demandes des entreprises.

Trois cent dix-neuf millions d’euros d’aides directes pourront être octroyées jusqu’en 2027 – en pratique jusqu’en 2029 – aux entreprises réunionnaises dans la cadre du Feder. Certaines sont déjà bien connues, même si nombre d’entre elles ont connu des évolutions : soutien à l’investissement, prime régionale à l’emploi, aides au secteur touristique, au recrutement de jeunes diplômés, aide au fret…

Les aides sur fonds propres de la Région représenteront un volume global de 280 millions d’euros sur la période. On y trouve la Prim’Export (soutien à l’internationalisation des entreprises), l’aide au gazole professionnel, l’exonération d’octroi de mer à l’importation d’intrants, les aides à la production audiovisuelle et cinématographique et aux jeux vidéo… Le guide comportera également un volet pêche et aquaculture, le Conseil régional étant désormais l’autorité de gestion du fonds européen dédié (51,5 millions d’euros). La collectivité participe enfin au volet régionalisé du plan de réindustrialisation France 2030. Une enveloppe de 2,4 millions d’euros pourra être attribuée dans ce cadre à des entreprises portant des projets innovants et 600 000 euros pour renforcer la compétitivité de filières stratégiques.

Nouveaux dispositifs en préparation : Le guide pratique des aides gérées par la Région, qui sera disponible sur le site internet de la « nouvelle économie », sera actualisé chaque année, pour tenir compte de l’évolution des mesures existantes et de l’apparition de nouveaux dispositifs. Certains sont déjà annoncés. À court terme, le catalogue du Fonds européen de développement régional (Feder) s’enrichira ainsi d’une mesure d’accompagnement des entreprises dans leurs démarches d’économie d’énergie et de réduction des déchets. L’année 2024 devrait voir le lancement de deux instruments financiers (prêt et co-investissement) au sein d’un fonds de participation d’une cinquantaine de millions d’euros, dans le prolongement des outils mis en place sous la mandature précédente. Un fonds d’investissement destiné à préserver les actifs stratégiques est également à l’étude, tout comme un fonds de garantie soutenu par Bpifrance pour faciliter les transmissions d’entreprises et un dispositif d’avances remboursables.