Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Océan Indien

Air Austral ouvrira une ligne Réunion-Guangzhou avec Air Madagascar

Un partenariat d’Air Austral avec Air Madagascar prévoit de relier directement La Réunion à la Chine dès la fin de l’année. Vers la métropole, le dispositif d’aide annuelle à la continuité territoriale sera préservé par la collectivité régionale.

À l’occasion de ses vœux à la presse réunionnaise, le 21 janvier, le président de la Région Réunion, Didier Robert, a révélé le projet d’ouverture d’une liaison aérienne directe avec la ville de Canton (Guangzhou), en Chine. Président de la Sematra, société d’économie mixte qui est l’actionnaire principal d’Air Austral, Didier Robert annonce la signature, d’ici quelques jours, d’un accord de partage de code entre la compagnie réunionnaise et Air Madagascar, qui dispose d’une autorisation de desserte pour la Chine. « Avec le soutien d’Air Austral, pour le développement du tourisme à La Réunion, nous travaillons pour l’ouverture à de nouveaux pays émetteurs et pour assurer, aux Réunionnais, la couverture du grand espace océan Indien. Il fallait avoir une liaison directe avec la Chine. Des professionnels chinois du tourisme seront à La Réunion, la semaine prochaine, dans le cadre d’une collaboration à la promotion de la destination Réunion en Chine, ajoutait Didier Robert. » D’importants tour-opérateurs ont la capacité de garantir l’achat d’un volume annuel de sièges vers une destination touristique. C’est ainsi qu’Air Austral assure la rentabilité de la desserte des Seychelles, rétablie en juin 2014. Le choix d’une liaison avec Guangzhou, annoncée pour octobre 2015, permet de ne pas être en concurrence avec les destinations d’Air Mauritius en Chine. C’est aussi la région d’origine d’une grande partie de la diaspora chinoise réunionnaise. L’acquisition de nouveaux appareils par Air Austral lui permettra, ensuite, d’exploiter la destination avec ses propres avions.

La zone aéroportuaire de Pierrefonds doit être la première plateforme d’exportation

Le président de la Région Réunion annonce également le développement de l’aéroport de Pierrefonds, à Saint-Pierre, dans le sud, pour qu’il devienne la principale plateforme aéroportuaire de l’île. « Le développement de la nouvelle zone d’activité de Pierrefonds Aéroport, avec la création d’un port sec, doit lui permettre de devenir la première plateforme d’exportation de La Réunion. En particulier grâce au développement d’activités autour de la filière agricole, affirmait Didier Robert. »  Une enveloppe de 57 millions d’euros, affectée, pour 2015, au développement des deux aéroports de l’île, doit permettre de réaliser cet objectif. Par ailleurs, Didier Robert annonce que la Région Réunion consacre une enveloppe de 24 millions d’euros, en 2015, au maintien d’un dispositif de continuité territoriale, dont près de 400 000 Réunionnais ont bénéficié en 4 ans d’application. Malgré le désengagement de l’Etat, qui a décidé de ne plus subventionner qu’un voyage tous les 4 ans, pour les Réunionnais, vers la métropole, au lieu d’une fois par an. « Nous allons, aussi, déposer devant la Commission Européenne une demande de prise en compte du déficit d’accessibilité de La Réunion, suivant le principe d’accessibilité dévolu aux régions ultrapériphériques (RUP), qui justifie largement une prise en charge, a révélé Didier Robert. » Le nouveau dispositif, qui devrait être validé en février par la collectivité régionale, autorisera une aide annuelle de 300 à 450 euros, selon des critères d’éligibilité et de revenus.