Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Maurice

BRUNO BOSQUET, MICE & MARKET SALES MANAGER DE BEACHCOMBER : « Le segment MICE représente 7 % de nos ventes »

Avec ses huit établissements classés 5-étoiles, le groupe Beachcomber est le premier groupe hôtelier mauricien. Il prend très au sérieux le développement des MICE (Meetings, Incentives, Conventions and Events). Et ses beaux hôtels de bord de mer ont des atouts à faire valoir…

L'Eco austral : L’île Maurice se positionne depuis quelques années sur le segment des MICE. Quels sont d’après vous les atouts du pays pour se positionner face à de sérieux concurrents voisins comme l’Afrique du Sud et le Rwanda ?
Bruno Bosquet : Je pense que le côté exotique de la destination est un grand atout quand il est combiné avec les activités à l’intérieur de l’île. On l'oublie trop souvent, mais le tourisme vert est aujourd'hui un beau complément au tourisme bleu habituel. Ces deux atouts nous permettent de proposer une large gamme de produits « Incentive ». Le pays offre un service de qualité à tous les niveaux, mais surtout, et c'est mal connu dans notre région proche, le gouvernement propose des avantages tels que le remboursement sur la TVA afin d’attirer plus de voyageurs d'affaires. Cependant avec la conjoncture actuelle liée au coronavirus, les entreprises risquent de reporter leurs voyages d’affaires. Ce qui pourrait affecter le segment des MICE. 

Au sein de Beachcomber, quels sont les arguments que vous développez pour attirer des clients internationaux ? 
Nous avons des sites exceptionnels à proposer, un service impeccable et un personnel très rodé. Presque tous nos hôtels sont équipés d’une salle de conférence et d'espaces pour l’organisation d'événements de plus grande envergure. À titre d’exemple, en juin 2018, nous avons organisé un forum avec une marquise de 5 000 m2 pouvant accueillir 4 000 personnes et, la même année, nous avons accueilli un autre groupe de 1 000 personnes. Les équipements sont sous-tratés en cas de besoin avec des sociétés évènementielles qui offrent un service et des prestations aux normes internationales. 

Quelle est la part du segment MICE au sein du groupe ? Est-elle en progression ?
 La destination reste prioritairement une destination pour les familles et les voyages de noces. Néanmoins, le segment MICE représente 7 % de nos ventes, d’où le challenge de les attirer pendant les périodes ou nous avons de la disponibilité (de mars à septembre – NDLR). Les deux dernières années ont été exceptionnelles pour nous avec une constance dans le chiffre d’affaires . 

Que représente les MICE pour la clientèle locale et quelles sont les répartitions par segment d'activité ? 
La plus grosse clientèle nationale reste pour des séjours privés. Nous accueillons néanmoins approximativement 20 % de corporate. Dépendant de la période et du taux d’occupation, nous organisons aussi des mariages, d’où le challenge de récupérer ce business pendant la basse saison.

« Mon métier est d’offrir la meilleure expérience » 

Bruno Bosquet est le MICE & Market Sales Manager de Beachcomber Resorts & Hotels. Il a rejoint le groupe hôtelier en 1993, après un parcours professionnel de six ans chez Rogers Aviation et de deux ans au sein de la compagnie South African Airways. Il a fait ses débuts dans le département des finances du Groupe Beachcomber. Ces années passées dans le pôle financier forgent son sens de la rigueur et de la discipline. Mais la vente est pour lui une vocation. En 2015, la direction de Beachcomber lui confie son poste actuel. Il est chargé du segment MICE et des marchés suivants : Espagne, Portugal, Hollande, Moyen- Orient et Inde. « Mon métier est d’offrir la meilleure expérience de séjour possible à nos clients, qu’ils soient chez nous en vacances ou en voyage Incentive. »