Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Réunion

CHRISTELLE GOINDEN-FLAMBARD (MER UNION) : « Notre ligne maritime est un acteur de la coopération régionale »

La ligne maritime Mer Union, entité juridique belge ayant dans son capital la Coopérative ouvrière réunionnaise (COR), occupe une belle niche de marché. Mais surtout, elle fait le lien entre les îles. Sa directrice régionale océan Indien, Christelle Goinden-Flambard, s’en explique.

L’Éco austral  : Mer Union est la seule ligne maritime conventionnelle à desservir l’océan Indien au départ d’Europe. Pouvez-vous nous la présenter et préciser les services proposés ?

Depuis plus de 15 ans, Mer Union est la seule ligne maritime conventionnelle régulière et sans transbordement entre l’Europe et l’océan Indien. Nous opérons depuis nos propres quais à Anvers où se trouvent plus de 100 000 m² d’entrepôts dédiés aux projets industriels. Nous offrons un service régulier au départ du port d‘Anvers vers Madagascar, les Comores, Mayotte, La Réunion et Maurice avec une escale tous les deux mois. L’objectif de la ligne maritime est d’assurer des approvisionnements et des stocks de matières premières pour la construction ainsi que pour tout projet.

En 2022, Mer Union a démontré sa capacité à s’ajuster aux besoins du marché et à faire preuve d’une grande flexibilité en introduisant un service direct reliant Mayotte à La Réunion puis au Havre. La distance et l’éloignement de La Réunion et de Mayotte avec la France métropolitaine complexifient le transport de marchandises. Afin de faire face aux difficultés rencontrées sur nos territoires insulaires, il a fallu réfléchir à des solutions alternatives. Mer Union a répondu en offrant une solution adaptée qui a permis d’acheminer plus de 4 200 tonnes de déchets, dont 3 800 tonnes de déchets dangereux.

Mer Union est notamment spécialisée dans ce qu’on appelle le « breakbulk », c’est-à-dire les marchandises qui ne peuvent pas entrer dans des conteneurs. Ce segment de marché est-il important ?

Le « breakbulk » inclut effectivement toutes les marchandises qui ne sont pas transportées en conteneur, mais qui ne sont pas des cargaisons en vrac. À la Réunion le « breakbulk » représente à l’import 52 347 tonnes en 2021 et 60 348 tonnes en 2022, soit une augmentation de 15 %.

La Réunion a du mal à exporter ses déchets dangereux comme, par exemple, les batteries au lithium. Votre compagnie peut-elle s’en charger ?

Le transport de batterie présente des risques de surchauffe et d’inflammation. La puissance, le conditionnement ainsi que la destination sont autant d’éléments à prendre en compte pour la prise en charge des marchandises. Il s’agit d’un sujet sensible avec une réglementation en perpétuelle évolution. Nous devons nous assurer que le transport des batteries se fasse dans le respect du code IMDG (International Maritime Dangerous Goods – NDLR) et de la réglementation locale, nationale et internationale.

À noter qu’il y a plusieurs niveaux de conditionnement possibles dépendant de l’état de charge de la batterie. Pour les batteries endommagées, il existe des caisses ignifugées, mais actuellement, nous ne proposons pas de les charger sur nos navires.

Pour le transport de déchets dangereux, nous rappelons que le chargeur est responsable du respect des prescriptions de l’IMDG, de l’emballage, de l’empotage calage saisissage, de l’établissement de la déclaration de marchandises dangereuse signée par la personne ayant réalisé l’empotage et le marquage des conteneurs, de l’établissement d’un rapport d’empotage. Il soit aussi souscrire une assurance transport couvrant a minima les avaries particulières et les avaries communes.

Mer Union se définit-elle comme une compagnie régionale ?

Le renforcement des échanges économiques entre les îles relève d’une importance cruciale afin de faire face aux défis que rencontrent les économies insulaires. Mer Union s’engage à soutenir les efforts de coopération régionale dans l’océan Indien en maintenant ses services vers les ports de la région. Le but est de fournir des solutions adaptées et durables répondant aux besoins spécifiques des marchés.