Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

CIEL Properties lance le premier agrihood mauricien : la Montagne du Lion Farm Living

Après le Ferney Nature Lodge, le groupe CIEL lance un produit associant agriculture durable, autonomie énergétique et maisons bioclimatiques. Il s’agit de séduire Mauriciens et étrangers désirant se reconnecter à la terre tout en profitant d’une qualité de vie sur un site exceptionnel.

À contre-courant au phénomène mondial d’urbanisation, a commencé à émerger, dans les années 2010, un besoin d’espace vert, d’autosuffisance alimentaire et de création de communauté. Est alors apparu, en 2014, le concept d’agrihood. Il associe les mots agriculture et neighbourhood (voisinage) et aspire à conjuguer qualité de vie et agriculture durable.
Cette demande est très liée aux millénials. Ces 25 à 35 ans, nés à l’ère du numérique, sont hyper mobiles, hyper connectés (aux réseaux sociaux) mais aussi en quête de sens comme la défense de l’environnement. Ce phénomène de retour aux « valeurs » s’est amplifié avec la pandémie de la Covid-19. Les confinements ont accéléré les besoins d’interactions humaines et l’envie de voyager. Quant à la perturbation de la chaine d’approvisionnement, elle a démonté la dépendance de nos marchés envers de nombreux biens, en particulier, alimentaires.
Face à cette nouvelle problématique, CIEL Properties, filiale du conglomérat éponyme, a lancé en janvier 2023, la Montagne du Lion Farm Living (MLFL), c’est le premier agrihood mauricien. Composé de 68 lots répartis sur 170 arpents (714 000 m²), il propose un lieu et un mode de vie plus durable avec une reconnexion à la terre et à la nature, un « farm living » (vie à la campagne). Ce projet écologique est niché à l’entrée de la vallée de Ferney, au pied de la Montagne du Lion, il surplombe le lagon de Vieux Grand Port.

Agrihood, un concept nouveau à Maurice

Aujourd’hui, la volonté et la nécessité de s’approvisionner localement ou de la cultiver soi-même font partie de la vie quotidienne. C’est pourquoi chacune des 68 parcelles de la MLFL, qui s’étendent de un à trois arpents (de 4 000 à 12 000 m²), abritera, dans le respect du cahier des charges, une demeure bioclimatique entourée de cultures où pousseront une grande variété de fruits et légumes. L’objectif est de promouvoir l’agriculture agroécologique (respectueuse de l’environnement et des spécificités écologiques) tout en offrant aux acquéreurs un cadre de vie au coeur de la nature.

Pour exploiter au mieux leur parcelle, ils bénéficieront de plusieurs formules allant du conseil en exploitation agricole à la sous-traitance de l’opération complète. Mathieu Razé, Head of Business Unit de Ferney pour CIEL Properties, explique que « l’intégration de ces lieux de vie et de leur plantation dans l’économie circulaire, dans l’écosystème agri-tech de Ferney et dans la dynamique sociale de la région est l’une des clés de notre proposition Farm Living ».
Cette attention portée au respect de la nature ne s’arrête pas aux activités agricoles. L’ambition de la MLFL est de faire naître, en son sein, des communautés de résidents ayant un faible impact environnemental, engagées dans une démarche de réduction de leur empreinte carbone et de retour à une vie plus simple.
Pour ce faire, les maisons seront entièrement autonomes en énergie grâce à des systèmes photovoltaïques et leur design bioclimatique permettra, entre autres, une ventilation naturelle. Elles bénéficieront d’un système de récupération d’eau de pluie et recyclage des eaux grises pour l’irrigation de la parcelle.
Les 170 arpents du projet répartis en 68 lots permettent une densité très faible, et une « artificialisation » minime de la surface. « Notre projet vise à revaloriser des terres autrefois sous cannes et aujourd’hui abandonnées en donnant l’opportunité à des individus d’investir dans l’agriculture durable tout en bénéficiant d’un cadre de vie exceptionnel entre la Vallée de Ferney et le lagon du sud-est. Le projet comprend également une forte dimension environnementale avec un cahier des charges strict, des infrastructures bas-carbone et une surface de 10 hectares prévue pour du reboisement », précise Mathieu Razé.

Ferney : acteur de la résilience agricole mauricienne

La MLFL s’insère également dans la volonté de CIEL de développer une agriculture innovante et durable à Ferney pour mener Maurice vers une meilleure résilience alimentaire. C’est ainsi qu’a été lancé, en 2020, le Ferney Agri-Hub. C’est le premier projet à accueillir une quinzaine d’agri-entrepreneurs mauriciens et étrangers engagés dans l’agriculture durable. Il a accueilli, l’an dernier, Katapult, un programme international porté par des fonds norvégiens et plusieurs groupes mauriciens. Il s’agit d’un accélérateur de start-ups pour des solutions de food tech et agri-tech destinées aux marchés africains.