Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Maurice

CIEL Textile : un pied dans l’avenir

Le géant de l’industrie mauricienne, qui emploie 23 000 personnes dans 19 usines réparties à Maurice, à Madagascar, en Inde et au Bangladesh, est confronté aux enjeux climatiques et à l’évolution des ressources humaines. Mais il a l’art de l’anticipation…

L’annonce des lois sur les plastiques à usage unique, l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement, les nouvelles technologies et la disponibilité d’une main d’œuvre qualifiée sont des enjeux majeurs. Pour le groupe mauricien, l’industrie textile de demain est celle qui se reposera sur une main d’œuvre dynamique, une croissance inclusive et apportera des réponses aux enjeux climatiques, comme le définit Eric Dorchies le CEO du groupe dans son Sustainability Report.

Pour atteindre ces objectifs, CIEL Textile a consenti un investissement massif dans les trois piliers de développement que sont la numérisation, les talents et la durabilité. Déjà, les produits sont conçus en 3D pour aller plus vite au consommateur, diminuer les coûts et réduire les déchets, comme l’explique Quentin Thorel, Group Sustainability Manager, en charge de toute la stratégie de développement durable pour l’ensemble du groupe CIEL Textile. Au lieu de remplacer le travailleur par un robot, CIEL Textile lui propose de nouveaux métiers à travers une formation en interne avec le concours de grandes institutions comme la Française HEC ou l’Indienne IIMB (Bangalore). Car, dans la robotique, il y a énormément de choses qu’on ne peut pas remplacer et où le travail humain a encore sa place.

« Aujourd’hui on forme des ingénieurs en robotique. Or les jeunes ne voient pas tout ce côté attractif de l’industrie et notre défi, c’est de les sensibiliser et de susciter leur intérêt », avoue Quentin Thorel. Il faut aussi adapter les compétences des employés à la tendance mondiale qui pousse vers l’économie circulaire et qui favorise l’émergence de nouveaux métiers, notamment ceux qui sont liés à la transition énergétique.

Cette transition, CIEL Textile l’assure déjà. Le groupe y est de plain-pied puisque, cette année déjà, elle touche 43 % de ses activités avec un objectif à 80 % en 2030. Sur les sites industriels du groupe mauricien à Madagascar et en Inde, la transition est en place. « Ça va plus vite là-bas. Ici (à Maurice), la règlementation est en train de se mettre en place », indique Quentin Thorel. CIEL Textile inaugurera en 2024 une ferme photovoltaïque de 1 000 kilowatts (kW), soit 1 mégawatt (MW), qui rendra son site industriel de Forest Side complètement autonome.

Les produits de CIEL Textile sont fabriqués dans 19 usines réparties dans quatre pays et sur deux continents. ©Droits réservés

L’entreprise n’oublie pas son rôle dans la communauté et a mis en place une initiative originale : toutes les usines du groupe s’arrêtent de tourner un jour pas an et se consacrent exclusivement au bien-être des employés, aux actions sociales et à l’environnement…

CIEL Textile est ainsi dans l’anticipation, depuis près d’une décennie maintenant. Le cadre régulateur international est en passe de connaître des changements avec les lois introduites par l’Union européenne concernant la traçabilité des produits, en 2025 et en 2026, et la capacité d’anticiper est mise à l’épreuve. Le groupe fait des choses avant que cela ne devienne obligatoire et in-cite les autres, ses partenaires, à en faire de même, les fournisseurs aussi bien que la clientèle. La RSE (responsabilité sociétale) du groupe c’est aussi de convaincre la clientèle, de sortir de cette relation classique client-fournisseur.

CIEL Textile réfléchit, par exemple, aux tendances de demain dans l’industrie de l’habillement. Quels produits utilisera-t-on ? Utilisera-t-on des colorants faits avec de la terre, se servira-t-on de produits recyclés ? « Le recyclé monte en puissance », reconnaît Quentin Thorel, avec un large sourire qui en dit long sur la stratégie du groupe pour le développement de ce type de produit.