Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Maurice

Départs surprises de Mickael Apaya et Bruno Dubarry

Même s’ils s’en défendent – « ce n’est qu’une coïncidence », assurent-ils – mais la concomitance des démissions de Mickael Apaya et de Bruno Dubarry a pu surprendre mais aussi susciter des interrogations. Car ces deux quadras étaient très connus et respectés du secteur privé mauricien. L’ingénieur réunionnais Mickael Apaya était le responsable des opérations du Développement Durable et la croissance inclusive à Business Mauritius, il était, en particulier, chargé des questions énergétiques et environnementales. Mais avant d’intégrer l’organisation du secteur privé mauricien, cet ancien Volontaire de Solidarité Internationale (VSI) a mis en place le Programme National d’Efficacité Énergétique (PNEE). La réussite de ce programme inspirera la COI qui a lancé le Programme régional d’efficacité énergétique (PREE). Mais le jeune papa ne quitte ni son domaine de prédilection et surtout ni notre région car il intègre Cap Business Océan Indien (ex UCCOI). Mickael sera en charge des mêmes questions énergétiques au sein de cette association régionale qui représente 200 0000 entreprises de l’océan Indien. 
Quant à Bruno Dubarry, après six ans au sein de l’Association des manufacturiers mauriciens, dont quatre ans comme CEO, il donne lui aussi un autre tournant à sa carrière en quittant cette institution professionnelle. Il compte rester dans notre région et continuer de suivre et s’impliquer dans les questions industrielles dont la Covid a démontré l’importance pour nos territoires. À noter que sous sa direction, le label « Made in Moris » – le « nou la fé » mauricien – a pris de l’ampleur en séduisant et intégrant 19 entreprises dans cette démarche. Autre décision importante prise par l’AMM, le choix de Dar Es Salam, en Tanzanie, comme entrepôt et plateforme d’éclatement des produits mauriciens en Afrique de l’Est.   Avant de venir sur l’île, ce Franco-mauricien, ‎diplômé de Sciences Po Bordeaux, avait travaillé à Rennes comme animateur du Plato Bretagne et Plato France. Plato est un réseau d’entreprises reposant sur les échanges d’expériences entre dirigeants de PME et cadres de grandes entreprises afin que les premières puissent acquérir des connaissances, des outils et des compétences relationnelles. Nul doute que cette expérience devrait servir à Bruno.
Débauché par Thierry Goder du cabinet de recrutement Alentaris, il avait intégré à son arrivée l’AMM comme Project Manager.