Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Réunion

Domaine du Café Grillé : une enclave botanique à Pierrefonds

Le Domaine du Café Grillé est une enclave verdoyante, au milieu de la rocaille de Pierrefonds, depuis que Jean-Michel Luspot y a concrétisé son rêve : regrouper, sur cinq hectares, plus de 900 variétés de plantes pour proposer aux visiteurs une balade à remonter le temps. 
Plusieurs années de plantations et de patients aménagements ont été nécessaires au pépiniériste saint-pierrois avant d’ouvrir le domaine au public, en octobre 2011. Le parcours de visite offre d’abord à voir la flore tropicale exotique d’importation récente et se termine par la visite d’une miniforêt de « bois » endémiques. Non loin, une collection de caféiers vient rappeler la vocation initiale du jardin – faire connaître l’histoire du café à La Réunion – qui s’est rapidement élargie, pour le plus grand bonheur des amateurs de botanique. 
Les arbres y ont bien poussé, un riche écosystème s’est mis en place et le Domaine du Café Grillé s’apprête à devenir un havre de paix au milieu d’une zone bruissante d’activités. Son voisin le plus proche sera le multiplexe d’Yves Ethève et ses dix salles de cinéma. « Il ne nous apportera sans doute pas beaucoup de clientèle supplémentaire », sourit Laurence Luspot, la gérante, consciente tout de même de la visibilité supplémentaire que lui offrira la fréquentation grandissante de la zone de Pierrefonds. 
Le Domaine est lui-même une entreprise de neuf salariés, qui fait son chiffre d’affaires avec sa billetterie et ses visites guidées – 30 000 entrées par an avant la crise sanitaire – la vente de cafés, les recettes du bar à café et d’une boutique artisanale richement pourvue ; on y trouve notamment les produits fabriqués à partir des plantes du domaine, de la poudre de feuilles de moringa, du « thé bleu » (fleurs séchées de Clitorea ternatea)… « La crise a imposé des périodes de fermeture, relate Laurence Luspot, nous avons ouvert une zone extérieure pour continuer à proposer des dégustations, les visiteurs locaux sont venus plus nombreux. La limitation des voyages a poussé les Réunionnais à redécouvrir leur île et à visiter ce qui existe sur place. Pour la haute saison touristique de la fin 2021, nous avons enregistré des résultats relativement corrects. »