Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Philippe Frégence
Réunion

Économie circulaire : du verre au béton

Au terme d’une longue période de réglages, le Centre de valorisation des déchets (CVD) a démarré sa production au second semestre 2022 sur la zone d’activités de Pierrefonds. L’usine construite par STS (Sud traitement services), l’entreprise de Philippe Frégence et Rudolph Lorion, spécialisée dans la récupération des déchets du BTP, a mis au point un procédé de broyage du verre permettant d’obtenir une poudre pouvant entrer dans la composition du béton. Les fabricants locaux ont manifesté leur intérêt : cette poudre de verre micronisée peut remplacer une partie du ciment qu’ils incorporent dans le béton, dans des quantités supérieures à la moyenne pour compenser la porosité des agrégats extraits des carrières de l’île.

Le CVD de Pierrefonds a la capacité de traiter la totalité du verre domestique collecté par les intercommunalités dans leurs bornes ainsi que les verres plats issus des chantiers de démolition. Le flux d’exportation des déchets de verre réunionnais vers l’Afrique du Sud, où ils sont refondus, est donc appelé à se tarir, au prix d’un investissement de sept millions d’euros (dont un million de subvention de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie – Ademe).

Un autre débouché a été identifié pour le verre broyé : son utilisation dans la filtration de l’eau des piscines. Même si le marché est limité à quelques dizaines de tonnes par an, il apportera un complément de revenu appréciable à l’usine sudiste, qui accueille une deuxième activité de recyclage : celle des déchets de plâtre, qu’elle assurait déjà sur son site de Saint-Pierre. Les process mis en œuvre par CVD sont énergivores, mais la centrale photovoltaïque installée sur la toiture du bâtiment couvre la moitié de la consommation électrique.