Eco Austral

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral

Réunion

ÉLECTION DE L’ENTREPRENEUR DE L’ANNÉE

Le 21 septembre 2023, à Stella Matutina, c’était le grand retour de la soirée « Tecoma Award » à La Réunion après la crise covid. Une 25ème édition qui a vu le couronnement de Shenaz Zadvat, élue Entrepreneur de l’année.

La soirée Tecoma Award de La Réunion avait quelque chose de très particulier cette année. D’abord, c’était sa reprise après une interruption durant la crise sanitaire ; ensuite, c’était la 25ème édition de cette élection de l’Entrepreneur de l’année lancée en 1996 par L’Éco austral. Une bonne raison d’accueillir Paul Martinel comme invité d’honneur. C’était lui, en 1996, le premier Entrepreneur de l’année alors qu’il dirigeait la Cilam et avait été l’un artisans de la filière laitière à La Réunion tout en diversifiant l’entreprise au fil des ans. Aujourd’hui âgé de 80 ans, il est toujours engagé dans la promotion de l’entrepreneuriat en intervenant après des élèves de classe de troisième, au collège de la Pointe des Châteaux, à Saint-Leu. De manière très ludique, il les initie à la création d’entreprise. Un engagement bénévole qu’il avait commencé bien avant de prendre sa retraite de la Cilam. Au fil des ans, il est intervenu auprès de 3 000 collégiens.

Les 30 ans de « L’Éco austral »

La maîtresse de cérémonie, Coralie Dijoux, ouvrait cette 25ème édition en invitant Alain Foulon, dirigeant de L’Éco austral, à prendre la parole. L’occasion, pour le fondateur du magazine, de rappeler qu’il fête ses 30 ans cette année et a su préserver son indépendance et son identité indianocéanique en s’implantant à Madagascar et à Maurice depuis plus de vingt ans. La vocation du mensuel L’Éco austral, c’est de diffuser auprès des décideurs de l’océan Indien une information économique pertinente, avec aussi une certaine dose d’impertinence quand cela s’avère nécessaire. En 1995, deux après sa création, le magazine se lançait aussi dans la promotion de l’entrepreneuriat en organisant une élection qui, à compter de 1996, allait se dérouler chaque année. Une élection dont l’originalité était de reposer sur un sondage réalisé auprès des chefs d’entreprise et qui allait devenir le Tecoma Award.

Huguette Bello en première ligne

Après l’intervention de Paul Martinel, qui a invité les chefs d’entreprise à s’impliquer auprès des jeunes Réunionnais, le public présent à Stella Matutina – quelque 200 personnes – a pu découvrir les vidéos présentant les quatre nominés du Tecoma Award 2023 : Arnauld Boulard (Gao Shan Pictures), Nicolas Schmutz (Reuniwatt), Pierre-Jacques Surjus (Bourbon Composites) et Shenaz Zadvat (Offital). Les vidéos alternaient avec les discours des master partenaires – Katia Schlögel pour la Caisse d’Épargne Cepac, Emmanuel André pour Zeop et Philippe-Alexandre Rebboah pour Leal Réunion – qui se faisaient les chantres de l’entrepreneuriat. De même qu’Huguette Bello, présidente de la Région Réunion, qui, prenant la parole après la projection d’un diaporama présentant les 24 « élus » depuis 1996, regrettait qu’il y ait peu de femmes. Nul doute qu’elle a dû apprécier, par la suite, le résultat du sondage. Mais auparavant, un prix était remis à chaque nominé : le prix de la meilleure progression remis à Pierre-Jacques Surjus par Philippe-Alexandre Rebboah, le prix de l’innovation remis à Arnauld Boulard par Emmanuel André, le prix du dynamisme à l’extérieur remis à Arnauld Boulard par Huguette Bello et le prix de la RSE remis à Shenaz Zadvat par Katia Schlögel.

À ce moment de la soirée, on s’approchait de la fin du suspense avec le compte à rebours sur l’écran géant qui allait se terminer avec l’apparition du portrait de Shenaz Zadvat. La seule femme en compétition, mais qui s’est détachée nettement dans le sondage réalisé par Analysis Kantar. L’institut a adressé la présentation des nominés et le questionnaire à 300 chefs d’entreprise choisis de manière aléatoire, notamment parmi les abonnés de L’Éco austral et les invités à la soirée. Il a aussi effectué des relances téléphoniques afin d’obtenir au moins 50 % de réponses. Il faut préciser au passage que les trois quarts des répondants était des hommes, ce qui ne les a pas empêchés de voter pour une femme, du moins pour une nette majorité d’entre eux.

Shenaz Zadvat est la quatrième femme à recevoir le Tecoma Award après Victorine Taïlou en 2004, Marie-Rose Won-Fah-Hin en 2015 et Delphine Drouin en 2018. Symboliquement, c’est Paul Martinel qui, en compagnie des trois master partenaires (Caisse d’Épargne Cepac, Zeop et Leal Réunion), lui a remis le Tecoma Award, trophée sculpté à la main dans du bois de tecoma.

Shenaz Zadvat a reçu son trophée des mains de Paul Martinel, premier Entrepreneur de l’année en 1996 alors qu’il dirigeait la Cilam. Photos : Wilfrid Daffond
De g. à dr. : Alain Foulon (L’Éco austral), Katia Schlögel (Caisse d’Épargne Cepac), Emmanuel André (Zeop), Huguette Bello (Région Réunion), Arnauld Boulard (Gao Shan Pictures), Shenaz Zadvat (Offital), Nicolas Schumtz (Reuniwatt), Pierre-Jacques Surjus (Bourbon Composites) et Philippe-Alexandre Rebboah (Leal Réunion).
De g. à dr. : Arnauld Boulard (Gao Shan Pictures), prix du dynamisme à l’extérieur ; Shenaz Zadvat (Offital), prix de la RSE et grand prix Tecoma Award ; Nicolas Schmutz (Reuniwatt), prix de l’innovation ; Pierre-Jacques Surjus, prix de la meilleure progression.
Huguette Bello, président de la Région Réunion, a pu se réjouir qu’une femme soit élue Entrepreneur de l’année.