Eco Austral – Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Découvrez tous nos articles en illimité. Je m’abonne

Logo Eco Austral
n

Eco Austral - Actualités économiques et entreprises de l'Océan Indien

Madagascar

Engagement « durablement efficace » pour Ades

Doublement récompensée par le « Public Interest Registry », notamment en tant qu’« organisation de l’année », l’association helvético-malgache Ades développe ses cuisinières solaires depuis 20 ans.

Pour leur présence sur Internet, les organisations à but non lucratif du monde entier utilisent en général le domaine de premier niveau « .org », qui est administré par le Public Interest Registry (PIR), ou registre d’intérêt public, basé aux États-Unis. Le PIR décerne annuellement les « .org Impact Awards » aux organisations qui se distinguent et ont un impact important par leur travail. En 2021, 633 organisations ont été nominées dans sept catégories différentes. Et suite à un événement en ligne, il a été attribué à l’Association pour le développement de l’énergie solaire (Ades) helvético-malgache l’Impact Award dans la catégorie « vaincre le changement climatique » ainsi que celui d’« organisation de l’année 2021 », des distinctions respectivement dotées par des prix de 10 000 dollars et 35 000 dollars. Le PIR a justifié sa décision par le fait que « le travail d’Ades sert à la protection du climat, de la biodiversité et de la santé tout en permettant en même temps de sortir de la pauvreté à Madagascar ». 

Production, éducation, reboisement

Selon l’ONG Ades, l’Impact Award confirme à quel point elle met en oeuvre sa vision et son impact de manière efficace, même avec des ressources limitées. Son travail sert de base pour protéger les forêts locales, mais aussi les habitants. L’attribution de ce prix l’aidera ainsi à attirer l’attention sur les problèmes locaux, les solutions possibles et à poursuivre son engagement. 
Depuis sa création par Regula Ochsner en 2001, Ades produit localement des appareils de cuisson à haute efficacité énergétique et promeut l’utilisation des énergies renouvelables. Avec trois sites de production, elle fabrique 7 000 foyers améliorés, 25 fours solaires et 10 paraboles solaires par mois. Grâce à l’utilisation de ces cuisinières solaires, de grandes quantités de bois et de charbon peuvent être économisées et la qualité  de vie de la population peut être améliorée. Outre un gain de trois heures par jour en temps de cuisson, on peut observer 68 % d’économie sur la consommation de bois énergie et même jusqu’à 100 % avec l’utilisation des cuiseurs solaires. Et suivant la vérification annuelle selon la norme « Gold Standard », l’utilisation au quotidien de ces fours solaires et foyers performants a permis d’éviter l’émission de plus de 3 567 000 tonnes de CO2 jusqu’à fin 2020. 

Un total de 432 000 arbres plantés 

Par ailleurs, l’éducation environnementale et le reboisement complètent l’engagement d’Ades. L’association sensibilise la population aux divers risques de changements climatiques et à l’importance de l’écosystème, l’incite à utiliser durablementles ressources naturelles et à protéger l’environnement en initiant des actions pratiques pour obtenir des résultats concrets. À chaque produit vendu, par exemple, l’association s’engage à planter deux arbres et à les entretenir pendant trois ans. Une grande partie du budget y est consacrée, mais cela permet aussi la création d’emplois, la génération de revenus complémentaires et compense les dépenses en bois énergie. La collaboration entre 230 employés locaux, 190 revendeurs et une bonne vingtaine de partenaires dans la production, la vulgarisation de cuiseurs ainsi que l’éducation environnementale et la reforestation est ainsi une combinaison efficace. 
Pas moins de 369 766 cuiseurs ont en effet été vendus, 773 écoles, 6 623 enseignants et 74 000 élèves ont été éduqués et sensibilisés à l’environnement, 500 hectares de terrain ont été reboisés par Ades et 432 000 arbres plantés. En vingt ans, l’ONG n’a cessé d’élargir sa zone d’intervention, de sensibilisation et de vulgarisation en opérant aujourd’hui dans tous les régions du pays, même dans celles enclavées et inaccessibles à travers six centres, huit antennes fixes et trois mobiles.